Nicolas Sarkozy soutient Claude Guéant, dissonances à l'UMP

le
1
NICOLAS SARKOZY VOLE AU SECOURS DE CLAUDE GUÉANT
NICOLAS SARKOZY VOLE AU SECOURS DE CLAUDE GUÉANT

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a volé lundi au secours de Claude Guéant, jugeant que le ministre de l'Intérieur avait tenu des propos de "bon sens" en affirmant qu'une civilisation ou une société qui n'accordent pas les mêmes droits n'ont pas les mêmes valeurs.

Le Parti socialiste a redoublé de critiques à l'encontre de Claude Guéant, voyant dans ses déclarations une tentative de séduction des électeurs du Front national, tandis que la droite accuse l'opposition de nourrir artificiellement la polémique.

Des ténors de la majorité, comme le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé et l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin se sont toutefois démarqués des propos du ministre de l'Intérieur, en particulier du terme "civilisation".

Mais le ministre de l'Intérieur, qui s'adressait samedi à huis clos au syndicat étudiant Uni à l'Assemblée nationale, a reçu le soutien de Nicolas Sarkozy.

"Le ministre de l'Intérieur a dit qu'une civilisation, un régime, une société qui n'accordaient pas la même place et les mêmes droits à des hommes et à des femmes, ça n'avait pas les mêmes valeurs. C'est du bon sens", a dit le chef de l'Etat dans un entretien à France 2 et à la chaîne allemande ZDF.

Dans Le Figaro de lundi, Claude Guéant persiste et signe.

"J'ai tenu des propos de bon sens, des propos d'évidence pour rappeler que toutes les civilisations ne se valent pas au regard des valeurs humanistes qui sont les nôtres", dit-il, précisant vouloir défendre la démocratie, les libertés individuelles et les droits de femmes.

L'opposition, PS en tête, ne relâche toutefois pas la pression contre le ministre de l'Intérieur, déjà au coeur de polémiques dans un passé récent pour avoir notamment déclaré que le nombre de fidèles musulmans en France posait "problème".

"PROVOCATION" POUR LE PS

"Guéant ferait mieux de s'occuper de la société plutôt que de faire des phrases sur la civilisation", a déclaré le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, dans un message posté sur Twitter.

"Nous devons rassembler tous nos efforts et non pas créer je ne sais quels bavardages qui, en plus, sont autant de provocations", a-t-il ensuite dit à des journalistes en marge d'un déplacement à Dijon (Côte-d'Or).

Pour Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, les propos de Claude Guéant témoignent d'une stratégie délibérée, un geste "qui a été sûrement couvert par l'Elysée".

"Il serait bon que M. Sarkozy s'en désolidarise (...) mais il ne le fera pas parce qu'il est en campagne", a-t-il dit sur LCI.

Pour la Ligue des droits de l'Homme, les propos de Claude Guéant constituent "une étape supplémentaire vers l'ignoble".

Des responsables de la majorité ont défendu Claude Guéant.

"La politique, c'est d'exprimer des convictions, on n'est pas obligé de se battre uniquement sur des chiffres économiques, on peut dire : je préfère ce modèle de société", a ainsi déclaré le ministre de la Défense, Gérard Longuet, sur Europe 1.

Pour Jean-François Copé, "on se focalise sur une polémique qui n'en vaut pas la peine". "Le politiquement correct peut de temps en temps être mis de côté", a fait valoir le secrétaire général de l'UMP sur France Inter.

Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé s'est légèrement démarqué du reste du gouvernement, estimant que l'utilisation du mot de "civilisation" pouvait prêter à confusion.

Sur France info, Jean-Pierre Raffarin a déploré lui aussi l'usage du terme "civilisation".

"Il ne faut pas toujours faire un amalgame entre civilisation et système politique. Sur la politique, il peut y avoir hiérarchie, sur la civilisation, la hiérarchie s'appelle l'ethnocentrisme", a-t-il dit.

Service France, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le lundi 6 fév 2012 à 19:20

    Ca serait un bon sujet de référendum et tous ceux qui critiquent les propos de Claude Guéant seraient sans doute surpris du résultat, d'ailleurs ils se garderont bien de le proposer.