Nicolas Sarkozy souhaite revaloriser la fonction enseignante

le
3
NICOLAS SARKOZY SOUHAITE REVALORISER "D'URGENCE" LA FONCTION ENSEIGNANTE
NICOLAS SARKOZY SOUHAITE REVALORISER "D'URGENCE" LA FONCTION ENSEIGNANTE

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy s'est prononcé lundi pour une "revalorisation d'urgence" des enseignants et une redéfinition de leur métier qui passerait par une augmentation des heures de présence, tout en se refusant à augmenter leur nombre.

Interrogé sur RTL, le président-candidat a une nouvelle fois critiqué la proposition de créer 60.000 postes dans l'Education nationale avancée par son rival socialiste François Hollande, y voyant de "la démagogie dans ce qu'elle a de plus extravagant".

Il a fait valoir sur ce point qu'en dix ans, le nombre d'élèves avait diminué d'un peu plus 400.000 quand celui des enseignants augmentait de 45.000.

"J'aurai l'occasion de faire des propositions fortes", a encore indiqué Nicolas Sarkozy, qui doit évoquer le thème de l'éducation lors d'un meeting mardi à Montpellier.

"Je pense qu'il faut revaloriser d'urgence la fonction enseignante. Il y a une paupérisation de la fonction enseignante qui fait que quand l'enseignant rentre dans sa classe, combien y a-t-il d'enfants qui se disent moi, demain, je veux faire le métier du professeur ?"

Comme il l'avait indiqué lors de ses voeux au monde de l'éducation début janvier, le président sortant a estimé qu'il fallait "repenser le rôle des enseignants" et rediscuter de leur mission telle qu'elle est fixée dans un décret de 1958 qui encadre notamment leurs heures de présence, et ce "sur une base volontaire".

"Il faut plus d'adultes dans l'école, il faut mieux rémunérer les adultes auprès de nos enfants, il faut que les enfants aient des adultes avec qui discuter".

"Le problème est que jamais on n'a eu autant besoin que l'école intègre et donne un même socle de connaissance à tous les enfants et en même temps jamais on n'a eu autant besoin d'une pédagogie différenciée parce que les enfants ne sont pas les mêmes", a-t-il encore dit.

Yann Le Guernigou, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M601364 le lundi 27 fév 2012 à 16:11

    IL A OUBLIé les retraités

  • Garasixt le lundi 27 fév 2012 à 13:25

    Comme d'hab, demain on rase gratis...

  • baljo le lundi 27 fév 2012 à 11:30

    MDR