Nicolas Sarkozy salue les salariées du site Lejaby d'Yssingeaux après leur rencontre à l'Elysée, le 3 février 2012 à Paris.

le
4

Nicolas Sarkozy a promis vendredi à une délégation de salariées du site Lejaby d'Yssingeaux (Haute-Loire) de s'occuper des autres salariées du fabricant de lingerie, a dit le ministre de la Recherche, Laurent Wauquiez, à l'issue d'une réunion des employées avec le président."Les repreneurs qu'on a pu identifier (pour la reprise du site, ndlr) seront utilisés pour essayer de revitaliser et de recréer de l'emploi là où il a été perdu", a indiqué M. Wauquiez à la presse."Tous les dossiers qu'on a pu appréhender seront utilisés et exploités jusqu'au bout, et si on peut s'en servir pour recréer de l'emploi sur d'autres sites, on le fera", a-t-il insisté."Il a été question d'Yssingeaux ce soir, mais on a aussi beaucoup parlé de Rillieux-La-Pape, c'était le souhait des représentantes du personnel, c'était aussi le voeux du président de la République", a abondé le ministre du Travail Xavier Bertrand, qui a lui aussi assisté à la réunion.A Rillieux (Rhône), 150 emplois vont disparaître dans les prochains jours après la reprise de la société en liquidation Lejaby par un consortium mené par Alain Prost, qui a décidé de transférer toute la production dans une usine tunisienne. Fin 2010, trois autres usines Lejaby (Ardèche et Ain) avaient déjà fermé leurs portes, provoquant le licenciement de 197 personnes."Il reste encore 350 postes à sauver", a souligné la représentante CGT Bernadette Pessemesse."Si nous nous réjouissons du résultat de notre lutte, nous n'oublions pas que l'an dernier 900 entreprises ont fermé ou licencié et que, depuis cinq ans, il y a plus de 700.000 chômeurs supplémentaires. Nous ne voulons pas être utilisées pour faire oublier ce bilan", a ajouté Mme Pessemesse, "on ne veut pas que ça serve pour de la récupération politique".Mercredi, Laurent Wauquiez et le groupe LVMH ont annoncé la reprise de l'usine Lejaby d'Yssingeaux, qui emploie 93 salariés, par un fournisseur auvergnat de Louis Vuitton (LVMH) qui va reconvertir le site dans la maroquinerie de luxe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6486201 le samedi 4 fév 2012 à 11:15

    Si le repreneur avait été trouvé par Montebourg ou un de sa clique tous les socialos auraient applaudi-QUELLE MAUVAISE FOI CES RINGARDS

  • M7954176 le samedi 4 fév 2012 à 10:13

    ce serait à mi mandat,on prendrait cette démarche au sérieux,mais là même si çà peut l'être,on prend effectivement cela comme de l'enfumage électoral, c'est toutes ces pratiques qui discréditent les politiques.

  • speedy36 le samedi 4 fév 2012 à 05:14

    Lejaby : un président culloté !!!!!

  • marconge le samedi 4 fév 2012 à 00:25

    Ce n'est pas pour ça qu'il aura plus de voix. Tout le monde sait que c'est de l'enfumage électoral.