Nicolas Sarkozy remporte le prix du menteur en politique

le
2
Nicolas Sarkozy a multiplié les mensonges lors de sa campagne pour la présidence de l'UMP.
Nicolas Sarkozy a multiplié les mensonges lors de sa campagne pour la présidence de l'UMP.

Créé à l'initiative du politologue Thomas Guénolé, le prix du Menteur en politique est "décerné avec humour" par un jury composé de journalistes, notamment spécialisés en "fact-checking" politique. Il vise à "inciter la classe politique à moins mentir", "sensibiliser le journalisme politique à l'importance du fact-checking" et "encourager le grand public à vérifier la véracité de ce que dit le personnel politique". La distinction est remise chaque début d'année, pour les mensonges politiques de l'année précédente. Le prix 2014 est ainsi décerné en février 2015."Poker menteur raté"Nicolas Sarkozy a été désigné plus grand menteur de l'année 2014 pour ses 17 mensonges répétés en boucle dans ses meetings pendant la campagne pour la présidence de l'UMP. Mais le mari de Carla Bruni n'a pas été le seul à mentir en 2014. Des prix spéciaux ont également été attribués à ses pairs. L'ancien ministre Jérôme Cahuzac remporte le prix spécial du jury, "pour l'ensemble de son oeuvre". Jean-Pierre Jouyet remporte le prix Un certain regard, pour sa partie de poker menteur ratée dans l'affaire Jouyet-Fillon, "car démentir son propre démenti repousse les limites de la créativité mensongère". Guillaume Peltier remporte le prix Jeune Espoir, pour ses mensonges "sur le coût des syndicats, sur les retraites et, sorte de mise en abîme, quand il s'est servi de la rubrique Décodeurs du Monde pour faire de l'intox".D'autres hommes et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le vendredi 6 fév 2015 à 11:52

    et, hollande?

  • M1084720 le vendredi 6 fév 2015 à 11:39

    L'inversion de la courbe du chômage, c'était donc vrai et on ne me l'avait pas dit?