Nicolas Sarkozy : «Quand on est président, on a un devoir»

le
16
Nicolas Sarkozy : «Quand on est président, on a un devoir»
Nicolas Sarkozy : «Quand on est président, on a un devoir»

Dans le TGV qui l'emmenait à La Rochelle, où il doit décorer ce jeudi le maire de Châtelaillon (Charente-Maritime) de la légion d'honneur, Nicolas Sarkozy s'est livré à des confidences devant quelques journalistes. Sans s'attarder sur l'actualité récente et la séparation du couple Hollande-Trierweiler, il a tout de même lâché : «Quand on est président, on a un devoir. C'est triste».

Sur son calendrier personnel, rien n'a changé. Pour lui, «ce sont les Français qui décideront». Pour sa part, il se déterminera le temps venu, en fonction de la crisé économique, de la montée des extrêmes et de sa propre popularité. «La confiance nécessite du temps. Je ne renie pas 35 ans de vie politique. Je parlerai, oui mais le jour où il faudra parler. L'actualité ne m'intéresse plus, je prends le temps de la réflexion». Ses proches tablent sur un retour sur la scène politique en 2015.

Sarkozy, qui consulte et reçoit beaucoup de dirigeants UMP, ne s'est toujours pas rabiboché avec son ancien premier ministre Fillon :«Je ne suis pas en demande. A ma connaissance, ce n'est pas moi qui ai dit que j'avais souffert avec lui. Je n'oblige personne à me voir. Je reste attaché à ma famille politique et je comprends les difficultés du moment».  

A propos des accusations de financement de sa campagne par Kadhafi, «ma campagne de 2007 a été examiné dans tous les sens par la commission des comptes de campagne et trois magistrats autour du juge Gentil».

Nicolas Sarkozy est à Châtelaillon (Charente-Maritime) ce jeudi pour décorer de la légion d'honneur Jean-Louis Léonard, le maire UMP de cette ville durement touchée par la tempête Xynthia en 2010. La cérémonie doit commencer à la mairie à 11 heures. Nicolas Sarkozy s'était rendu en mars 2010 en Charente-Maritime, notamment à Châtelaillon, pour annoncer des mesures d'aides aux victimes. 

L'ancien président, officiellement retiré de la vie politique depuis sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • arnocris le lundi 10 fév 2014 à 11:24

    Le devoir de recevoir les pires dictateurs sanguinaires de la planète (Kadhafi, Assad...) ??

  • imagine7 le mercredi 5 fév 2014 à 11:12

    Mr Sarkozy vous nous devez 600milliards € et vous avez fait financé une partie de votre campagne par Mme Bettencourt

  • Gary.83 le vendredi 31 jan 2014 à 12:03

    eh les gauchiotes !!! comme vous avez voté Chirac en 2002 , vous voterez SARKO en 2017, la rage au coeur c'est sûr !! pour éviter le FN !!

  • akka. le jeudi 30 jan 2014 à 17:19

    Beaucoup de courage ? La France est ingouvernable; dès qu'il voulait bouger un doigt, N. Sarkozy était conspué sur toutes ondes et chaînes TV, tout le monde descendait dans la rue. Sans réfléchir, surtout ceux qui ne réfléchissent jamais, descendent dans la rue dès que l'on tente de changer/réformer quoi que ce soit !

  • M3493130 le jeudi 30 jan 2014 à 17:09

    Le problème de Ségolène c'est F. Hollande avait dit un ministre en place actuellement! Mais une place de ministre vaut bien un silence contraint.N. Sarkosy a été vaincu dans les urnes mais de peu et grâce à des revirements mal calculés. S'il revenait, il faudrait qu'il s'entoure mieux et là est le problème car il y a autant de sensibilités que d'hommes. Il faut du neuf compétent et moderne avec beaucoup de courage.

  • rodde12 le jeudi 30 jan 2014 à 17:07

    A2 France 3 le CSA c'est la voix de son maître. S'il faut un CSA, il faut qu'il rende des compte aux auditeurs pas aux politiciens qui en désignent les membres.

  • akka. le jeudi 30 jan 2014 à 16:37

    Hier au soir après l'émission des Racines et des ailes, France 3 a diffusé une émission spéciale destinée à accuser N. Sarkozy de détournements de fonds libyen. L'animatrice a tenté de trouver des éléments à charge avec un tel acharnement que c'en était gênant. Va-t-on devoir subir ces tentatives incessantes d'atteinte à la personne, parce que les gens au pouvoir craignent la comparaison de leur incompétence face aux compétences de l'ancien chef de l'état ?

  • M8603854 le jeudi 30 jan 2014 à 16:34

    Chirac va mourir de rire!

  • M362321 le jeudi 30 jan 2014 à 16:16

    UMP PS, mêmes conseillers ! donc même combat.

  • M3435004 le jeudi 30 jan 2014 à 16:07

    jcaumon2 non seulement vous vous exprimez en charabia, mais en plus vous avancez des arguments PLUS QUE RIDICULES au vu de ce à quoi nous assistons depuis que la Pédalocratie normale s'est installée au pouvoir !