Nicolas Sarkozy promet de "tout faire" pour sauver Florange

le
3
NICOLAS SARKOZY PROMET DE "TOUT FAIRE" POUR QUE FLORANGE ROUVRE
NICOLAS SARKOZY PROMET DE "TOUT FAIRE" POUR QUE FLORANGE ROUVRE

AYRTE, Charente-Maritime (Reuters) - Nicolas Sarkozy a assuré mardi qu'il se penchait sur le sort de l'usine sidérurgique d'ArcelorMittal à Florange (Moselle), où les hauts-fourneaux sont actuellement à l'arrêt et dont les salariés disent craindre une fermeture définitive.

Environ 200 sidérurgistes ont envahi lundi matin les locaux de la direction à Florange, avec l'intention de s'y maintenir tant que l'entreprise, qui tourne au ralenti, n'aura pas annoncé le redémarrage des deux hauts-fourneaux. .

En marge d'un déplacement sur un site d'Alstom en Charente-Maritime, le chef de l'Etat a assuré avoir parlé au téléphone avec la direction et a dit se pencher sur le dossier.

"Entre ce matin et ici, j'ai eu les dirigeants d'ArcelorMittal pour parler de Florange, on aura l'occasion d'en reparler. Moi je ne veux pas que Florange meure. Alors bien sûr il y a la crise et il y a moins de demande d'acier mais je pense en cette année 2012 qu'on fera tout pour que Florange rouvre", a-t-il dit.

Les salariés du site lorrain se sont montrés dubitatifs vis-à-vis de cette annonce.

"Ce sont des paroles, encore des paroles. On veut bien qu'il revienne sur le sujet, mais avec des éléments concrets", a dit à Reuters Frédéric Weber, de la CFDT, au nom de l'intersyndicale.

Nicolas Sarkozy avait promis en 2008 d'empêcher, au besoin par l'injection de fonds publics, la fermeture d'une partie de l'activité d'un autre site de la même société à Gandrange (Moselle) mais cette promesse n'a pas été tenue et les installations ont bien été fermées.

Les adversaires du candidat UMP en ont fait un symbole de ce qu'ils voient comme les échecs du président et les sidérurgistes locaux ont même érigé à Gandrange un monument commémorant cet événement.

Les syndicalistes poursuivaient mardi l'occupation du bâtiment de la direction à Florange et envisagent d'autres actions d'ici jeudi et un comité central d'entreprise à Paris.

Environ 5.000 personnes, en comptant les sous-traitants et les intérimaires, travaillent sur le site de Florange.

Yann Leguernigou, avec Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6486201 le mardi 21 fév 2012 à 15:58

    M3101717 tu as oublié d'intervenir sur ce forum: Une enquête judiciaire vise le maire PS de Strasbourg (Reuters) 2 C'est bizarre non?

  • M3435004 le mardi 21 fév 2012 à 14:35

    Tout faire ? Alors pourquoi ne pas demander à Bolloré (Arnault a déjà donné) de lancer une OPA sur Arcelor Mittal et nommer Anne Lauvergeon à la Présidence ? (le PDG de VELIA n'est pas encore disponible).

  • papymujo le mardi 21 fév 2012 à 14:05

    Qu'il ne le dise pas trop fort.....