Nicolas Sarkozy prépare des «idées chocs»

le
1
Le chef de l'État devrait se lancer dans une campagne courte de 6 à 8 semaines. Lundi soir, il s'exprimera avec Angela Merkel, qui lui a affirmé son soutien, sur les journaux de France 2 et ZDF.

Nicolas Sarkozy jubile, plein de défi dans les yeux, quand il dessine le paysage de la bataille présidentielle qui se prépare. Tous ceux qui l'ont vu cette semaine en ressortent rassérénés. «Je sais où je vais, depuis le début, je le sais, faites-moi confiance!», a-t-il répété à plusieurs reprises devant le groupe des députés qu'il réunissait mercredi soir.

Le chef de l'État s'est évidemment refusé à dire quand il déclarerait sa candidature. «C'est une décision qui m'appartient», a-t-il balayé, en ajoutant qu'il n'était «pas question d'accélérer». Pas question en effet de faire quoi que ce soit avant le 15 février, «mais après, tout est possible», reconnaît l'un de ses collaborateurs. «Cela se fera entre la 8e et la 10e semaine», tranche ce dernier en regardant un calendrier, autrement dit, entre le lundi 20 février et le jeudi 8 mars.

Dans cet intervalle, le chef de l'État entend ménager son effet de surprise. «Ce qui compte,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 3 fév 2012 à 07:41

    JPi - Pour nous convaincre il faudra beaucoup, beaucoup d'innovation. Un tournant à 180°. Comment et par où commencer pour réduire les dépenses de l'état ? Comment relancer la croissance en diminuant les prélèvements ? Arrêtons de tondre les français et donnons leur une chance pour l'avenir: croissance et emploi.