Nicolas Sarkozy poursuit son offensive régalienne

le
0
En se recentrant sur les valeurs, le chef de l'État amorce un virage stratégique dans la campagne.

C'est par une visite des nouveaux locaux de la direction générale de la gendarmerie nationale, dans les Hauts-de-Seine, que Nicolas Sarkozy entre dans la semaine fatidique de sa candidature. Il y prononcera un discours sur la sécurité. Tout un symbole pour le chef de l'État qui commence sa campagne en remettant en exergue les valeurs et les sujets régaliens (sécurité, immigration), censés «cliver» et gêner la gauche. «On va faire du gros rouge qui tache», a souvent lancé Sarkozy, qui remet donc cet adage de 2007 au goût du jour. «Il veut que le débat tourne autour de ses idées et des polémiques qu'elles suscitent, décrypte un conseiller. Il croit toujours que la maîtrise de l'agenda est la clé de tout.»

Son émission télé du 29 janvier a été un tournant. Le chef de l'État a jugé que les sujets abordés étaient trop techniques. «C'était bourratif, a-t-il confié. C'était une émission difficile. Sur d'autres sujets, ce sera plus simple.» On y est. Nico

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant