Nicolas Sarkozy observe le tumulte

le
0
Le résultat de l'élection à l'UMP préserve les chances de retour de l'ex-président.

Nicolas Sarkozy, le troisième homme? L'impossibilité de départager François Fillon et Jean-François Copé dimanche soir en dit long sur la synthèse que Nicolas Sarkozy avait réussi à accomplir en 2007. Cette synthèse s'était néanmoins effilochée en 2012. Nicolas Sarkozy reste officiellement muet sur le chaos qui menace l'UMP. Suprême coquetterie, il n'aurait pas suivi le déroulement de l'élection, dimanche soir à la télévision. Il a été joint par quelques proches, dont Brice Hortefeux, qui l'ont tenu au courant de l'évolution des résultats. D'une prudence extrême sur ce sujet inflammable, l'ancien président n'aurait fait «aucun commentaire». Pourtant, il va de soi qu'il a quelques idées sur ce qui est en train de se dérouler à l'intérieur de sa famille politique.

Nicolas Sarkozy a longtemps pensé que François Fillon serait élu dans un fauteuil. D'où son appui indirect à l'...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant