Nicolas Sarkozy mise sur le nucléaire civil en Inde

le
0
En présence du chef de l'État français, Areva et l'opérateur public NPCIL devraient signer lundi, à New Delhi, un accord-cadre en vue de la construction par le groupe français de deux premiers réacteurs de type EPR.

Ce pourrait être un temps fort de cette visite en Inde. En présence de Nicolas Sarkozy, Areva et l'opérateur public NPCIL devraient signer lundi matin à New Delhi, sauf imprévu, un accord-cadre en vue de la construction par le groupe français de deux premiers réacteurs de type EPR, de 1 650 mégawatts chacun, à Jaitapur, dans l'État du Maharashtra, au sud de Bombay.

L'événement est resté incertain jusqu'au dernier moment. Il a été précédé d'interminables négociations, auxquelles Anne Lauvergeon, la présidente d'Areva, qui accompagne Nicolas Sarkozy, a participé en venant à New Delhi, début novembre. «Pour être tout à fait précis, il s'agit de deux projets d'accord, a déclaré Nicolas Sarkozy. L'un concerne les travaux préparatoires à la construction des réacteurs, l'autre concerne la fourniture des réacteurs eux-mêmes et du combustible.» À terme, Areva ambitionne de participer à l'installation, sur le site de Jaitapur, de quatre autres tranches, soit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant