Nicolas Sarkozy : les coulisses de son retour

le
0
Nicolas Sarkozy : les coulisses de son retour
Nicolas Sarkozy : les coulisses de son retour

« La baraka fait partie de la bonne gestion », comme dit Nicolas Sarkozy. L'ancien président ne pouvait rêver meilleur alignement des planètes pour son retour, imminent. Entre la gauche qui se déchire, le scandale Thomas Thévenoud, la grogne fiscale et la descente aux enfers de François Hollande, un petit vent d'euphorie souffle chez ses partisans, qui se voient déjà de retour... à l'Elysée. « Si ça continue, on va revenir au pouvoir », claironne un de ses fidèles. Brice Hortefeux lui a glissé cette boutade, révélatrice : « Tu connais la blague au gouvernement ? Thévenoud, t'es parti... »

« Ça se finira dans la rue »

Depuis son bureau de la rue Miromesnil, Nicolas Sarkozy regarde, effaré, son ex-rival s'enfoncer. Il redoute des « violences », répète que « ça se finira dans la rue », juge la situation « épouvantable » et même « dangereuse ». « Il ne contrôle plus rien », a-t-il lâché à un élu, à propos de François Hollande. Comme de nombreux Français, il a survolé le brûlot de Valérie Trierweiler. Un de ses amis résume, traduisant sa pensée : « Hollande apparaît comme un sale type, cynique, antipathique, indifférent. Et paf ! » Comme beaucoup, l'ex-président se demande comment son successeur va tenir encore deux ans et demi. Mais il ne croit pas à la dissolution. « Hollande serait obligé de partir », tranche un fidèle.

Delahousse plutôt que Chazal

Sauf surprise, il devrait attendre que le vote de confiance à Manuel Valls à l'Assemblée mardi et la conférence de presse de Hollande jeudi soient passés pour se déclarer. « Ce sera la semaine noire de la gauche. Son intérêt, c'est d'enjamber le cadavre », balance un sarkozyste. Une date circule : le 21 septembre, peut-être sur France 2. « Et pas sur TF 1 », certifie un proche. Mais la fusée du retour dans l'atmosphère comportera plusieurs étages. Sarkozy travaillerait aussi sur un texte écrit, du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant