Nicolas Sarkozy : "L'échec est fondateur"

le , mis à jour le
0
Nicolas Sarkozy déploie une stratégique médiatique importante.
Nicolas Sarkozy déploie une stratégique médiatique importante.

« J'ai voulu, avec ce livre, faire un retour sur expérience. » À près de 300 jours de la primaire à droite, Nicolas Sarkozy compte bien rattraper son retard face à Alain Juppé. Dans cet entretien, l'ancien président de la République revient sur la difficile reconquête de l'opinion. Depuis son retour en politique, un certain désamour s'est installé entre Nicolas Sarkozy et les Français. « C'est la question de la vie de chacun. Et c'est une question que je me pose bien sûr. Bien sûr, c'est normal de se la poser. Et c'est d'ailleurs ni vous ni moi qui y répondrons. C'est les Français qui répondront », explique-t-il.

« Cela fait bien longtemps que je sais que l'échec est fondateur. On n'apprend rien de ses succès », explique l'ancien président avant d'ajouter : « On a peur de l'échec avant et quand il est là, il faut faire avec », admet Nicolas Sarkozy qui est largement revenu sur sa « traversée du désert » après son échec à la présidentielle de 2012. Pourtant, il estime qu'« il n'y a pas eu d'humiliation », car il a été « battu de si peu ». La chose qu'il regrette le plus à propos de son mandat présidentiel ? « Peut-être d'avoir trop cédé à la pensée unique qui disait que j'étais un président qui en faisait trop. J'aurais dû en faire plus. » « J'ai mis du temps à percevoir la dimension symbolique de la fonction », reconnaît Nicolas Sarkozy, réagissant à son passage consacré aux jours qui ont suivi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant