Nicolas Sarkozy juge la gauche pas à la hauteur de la menace

le
67
POUR NICOLAS SARKOZY, LA GAUCHE N'EST PAS À LA HAUTEUR DE LA MENACE
POUR NICOLAS SARKOZY, LA GAUCHE N'EST PAS À LA HAUTEUR DE LA MENACE

PARIS (Reuters) - La gauche française est "tétanisée" par les multiples attentats qui ont touché la France depuis janvier 2015 et sa réponse n'est pas à la hauteur de l'ampleur de la menace, estime Nicolas Sarkozy dans un entretien au Monde publié mercredi, au lendemain de l'assassinat d'un prêtre par deux djihadistes.

Le président des Républicains appelle notamment à la révision des dispositions européennes sur la double peine, pour permettre l'expulsion systématique de tous les étrangers condamnés à plus de cinq ans de prison.

"La violence et la barbarie ont sidéré une partie de la gauche française en janvier 2015. Tous ses repères se sont évanouis et elle s'est accrochée à un discours qui ne correspond plus à la réalité", dit-il dans Le Monde.

"Elle a continué à appliquer le désarmement pénal mis en place par Christiane Taubira (l'ancienne ministre de la justice-NDLR), alors même que nous avions besoin de plus de sévérité dans l'application des peines. Tous ces principes se retrouvent balayés par la réalité et la gauche est tétanisée. Et, aujourd'hui, elle se refuse à vraiment faire bouger les lignes de droit pour l'adapter à l'ampleur de la menace", ajoute-t-il.

Dès mardi, Nicolas Sarkozy, a mis en cause l'inertie présumée de l'Etat face à l'"ennemi" et demandé que le gouvernement applique "sans délai" les propositions avancées "depuis des mois" par son parti.

"En 2003, les conditions d'application de la double peine avaient été modifiées pour tenir compte des obligations européennes sur la vie familiale. Aujourd'hui, ce sont ces dispositions européennes qui doivent être adaptées car il est indispensable que tout étranger condamné pour un crime ou un délit à une peine de plus de cinq ans d'emprisonnement soit expulsé systématiquement", propose-t-il.

"Poser des questions et proposer des solutions, ce n'est pas chercher la polémique, c'est vouloir améliorer la sécurité des Français", poursuit Nicolas Sarkozy.

Le chef de file de l'opposition suggère également le placement en détention provisoire de toutes les personnes mises en examen pour des faits de terrorisme.

L'un des tueurs du prêtre de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray était assigné à résidence sous surveillance électronique après avoir tenté à deux reprises de rejoindre la Syrie. C'est encore le cas pour sept prévenus en attente de jugement dans des affaires de djihadisme, a-t-on appris mercredi auprès de la chancellerie.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal il y a 4 mois

    Au moins il se mouille et assène une vérité,Juppé est totalement absent du débat donc rien à attendre de ce personnage.

  • calippe3 il y a 4 mois

    karcher droit du sol déchéance de nationalité et rien .....qui peut avoir encore confiance ...ils sont tous à cent lieux de ce que les français souhaitent de tous partis et après ils vont encore s'étonner de leur choix aux élections ...et ne seront comme d'habitude responsables de rien .....

  • cresus57 il y a 4 mois

    qu'avait donc fait d'extraordinaire l'ancien président Nicolas Sarkozy, lors de l'affaire Merah, dont le candidat Sarkozy Nicolas pourrait aujourd'hui se vanter ?

  • phch il y a 4 mois

    J'ai fait confiance une fois ! je ne voterai plus pour lui ! c'est en grande partie a cause de lui que le pitre est au manettes .

  • cresus57 il y a 4 mois

    Les Français ont déjà jugé, à plusieurs reprises, Sarkozy et sa clique pas à la hauteur de quoi que ce soit.

  • tropfort il y a 4 mois

    Ce que dit Sarko est parfait, comme avant son élection. Mais il est nul quand on le met aux manettes. On n'a pas oublié, fous le camp !

  • zen83 il y a 4 mois

    tiens karcher man caquette à nouveau, alors ces zones de non droit ?

  • marigary il y a 4 mois

    A t il été à la hauteur? NonL'est il aujourd'hui? NonL e sera t il demain ? NonSuite à l'affaire Merah qu'est ce q'il a changé.Gouverner ce n'est pas jacasser ,c'est prévoir et agir ce qu'il n' a pas fait

  • M1765517 il y a 4 mois

    pour sarko je retiens 2 choses : le chaos en Lybie et l'arrivé massive qui en découle, et ensuite son karcher visiblement pas branché sur le reseau electrique !

  • dsta il y a 4 mois

    @bennia: on appelle çà de l'infantilisme...comme l'est votre mentor! Allez divulguer vos propos aux parents des victimes, je pense qu’ils vont savoir vous recevoir comme il se doit !