Nicolas Sarkozy joue la carte de l'Europe

le
0
Le chef de l'État a posé les jalons d'une coordination de la politique économique de la zone euro, qu'il défend depuis le début du quinquennat.?

Sarkozy, l'Européen. Depuis le fort de Brégançon, où il se repose, le chef de l'État peut se réjouir d'avoir réussi un doublé. Un premier succès européen, d'abord. À Bruxelles, dans la soirée de jeudi, il affichait un sourire de satisfaction après une journée et demie de marathon diplomatique. «C'est un très bel accord, et l'attitude très énergique et pragmatique du président a sans doute joué un rôle important », salue le centriste Jean-Louis Bourlanges, qui souligne que l'engagement européen aura été «le trait dominant du quinquennat de Nicolas Sarkozy, de la négociation du traité de Lisbonne au règlement de la crise géorgienne, en passant par le plan énergie-climat ». Mais la victoire personnelle de Nicolas Sarkozy n'est pas d'avoir défini un compromis avec Angela Merkel sur un deuxième plan de sauvetage de la Grèce, plus global, plus équilibré - moins punitif pour les Grecs. La vraie victoire réside pour l'Élysée dans l'effort final

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant