Nicolas Sarkozy joue à fond son rôle d'outsider

le
1
Le chef de l'État veut croire jusqu'à dimanche, 20 heures, qu'une surprise est possible

Nicolas Sarkozy aura combattu jusqu'à la dernière minute de cette longue campagne, la deuxième plus longue pour un président de la République sortant, après Jacques Chirac, qui s'était déclaré quatre jours plus tôt, un 11 février 2002. Ce samedi, il se reposera chez lui, à Paris. Il votera le lendemain, vers 11 h 30, comme il l'avait fait dans la matinée du dimanche 22 avril. Puis il attendra les résultats, sans doute de son bureau à l'Élysée. Quoi qu'il arrive, «qu'il gagne ou qu'il perde», le président-candidat fera le déplacement jusqu'à la salle de la Mutualité, où l'attendront les militants, pour s'adresser aux Français.

Inlassable poursuivant d'Hollande, Nicolas Sarkozy restait convaincu, ce vendredi, que le score serait «très serré», et qu'une «surprise» serait possible. Un dernier sondage publié vendredi soir par l'institut Ifop pour Europe 1 et Paris Match le plaçait à 48 %. Un résultat encore jamais atteint par N

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • t.atari2 le samedi 5 mai 2012 à 11:16

    A LIRE!!!TRES IMPORTANT!!!Voilà pourquoi Sarko va gagner...http://www.contrepoints.org/2012/05/03/81678-pourquoi-nicolas-sarkozy-peut-encore-gagner-le-6-mai. A faire circuler sur tous les sites communautaires.