Nicolas Sarkozy : «Je suis candidat à la présidence de ma famille politique»

le
12
Nicolas Sarkozy : «Je suis candidat à la présidence de ma famille politique»
Nicolas Sarkozy : «Je suis candidat à la présidence de ma famille politique»

C'est donc sur Facebook que Nicolas Sarkozy a décidé d'officialiser son retour, devenu un secret de polichinelle ces derniers jours. Jugeant qu'«au fond, ce serait une forme d'abandon que de rester spectateur de la situation dans laquelle se trouve la France», l'ancien président de la République a annoncé peu avant 16h15 sur le réseau social sa «candidature à la présidence de (sa) famille politique». Une UMP qu'il veut transformer «de fond en comble». 

Nicolas Sarkozy veut transformer l'UMP de «fond en comble»

Rappelant tout d'abord qu'il avait annoncé son «retrait de la vie politique» en 2012, Nicolas Sarkozy commence ce texte en expliquant ce qui a motivé ce changement d'avis. «J'ai pu prendre le recul indispensable pour analyser le déroulement de mon mandat, en tirer les leçons», explique-t-il, tout en affirmant avoir écarté «tout esprit de revanche». «Sans le poids du pouvoir qui déforme les rapports humains», Nicolas Sarkozy affirme également avoir «pu échanger avec les Français» et «vu monter comme une mare inéxorable le désarroi» envers «le pouvoir», sa «majorité» et «tout ce qui touche de près ou de loin à la politique».

Dans un deuxième temps, le candidat défait en 2012 annonce sa candidature : «Je suis candidat à la présidence de ma famille politique», dit-il, avant d'annoncer son intention de «la transformer de fond en comble, de façon à créer, dans un délai de trois mois, les conditions d'un nouveau et vaste rassemblement». L'ancien chef de l'Etat, qui promet de «dépasser les clivages traditionnels» et l'«esprit partisan», évoque un «nouveau projet», un «nouveau mode de fonctionnement» et une «nouvelle équipe». 

Affirmant «aimer trop la France», Nicolas Sarkozy conclut cette profession de foi, également distillée phrase par phrase sur son compte Twitter, par une véritable phrase de meeting, qui n'est pas sans rappeler le slogan de sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le vendredi 19 sept 2014 à 17:40

    1000 milliards de dette en 10 ans ; qui fait mieux !

  • lemonon1 le vendredi 19 sept 2014 à 17:36

    votons MARITON.LUI JE PENSE NE FAIT PAS PARTIE DU BLINGBLING PARISIEN..nous voterons MARINE en 2017 et puis nous verrons?

  • M9244933 le vendredi 19 sept 2014 à 17:28

    Ce n'est pas un rassembleur. Bonjour la division à droite et au centre. Après il faudra choisir entre la peste et le choléra.

  • mucius le vendredi 19 sept 2014 à 17:19

    Il va revenir avec ses promesses irréalisables et la niaiserie des Français aidant, il va gagner et avant 2022 le FMI viendra nous remettre sur le droit chemin. NS, flambeur et frimeur par nature, est incapables de mettre en oeuvre un programme de réduction des dépenses au même titre que FH.

  • M9946587 le vendredi 19 sept 2014 à 17:15

    Super ! Lui et Hollande candidats en 2017 et ce sera tapis rouge pour Marine ... et là ce sera vraiment la honte pour la France ...Là c'est sûr, la France est vraiment très mal barrée. On remet les mêmes et on recommence et on voudrait que la France bouge alors qu'il faudrait des gens neufs pour donner un nouveau souffle (Le Maire parait très bien par ex)

  • M156470 le vendredi 19 sept 2014 à 17:11

    Vive SARKOZY !

  • M156470 le vendredi 19 sept 2014 à 17:09

    Il y en a pas mal qui vont pouvoir baver. Ceux qui l'attendaient en pensant qu'il serait facile à battre vont se mordre les doigts.

  • M156470 le vendredi 19 sept 2014 à 17:07

    Enfin une bonne nouvelle le moral va revenir !!

  • M156470 le vendredi 19 sept 2014 à 17:06

    Nous sommes bien réveillés et allons oeuvrer pour que son retour soit une réussite pour les Français qui en ont bien besoin.

  • M4958114 le vendredi 19 sept 2014 à 17:01

    sans scrupule ce type une honte . francais réveillez vous !