Nicolas Sarkozy : «Je donnerai tout !»

le
0
En Bretagne, le président-candidat cultive l'esprit de résistance.

Une journée de campagne comme une autre, sous le ciel mitigé de Morlaix. À une exception près: le premier tour est désormais dans... cinq jours. Détaché et détendu, Nicolas Sarkozy a pris son temps, mardi, en Bretagne. Une région où la gauche est majoritaire et qui avait mal vécu le «Je me fous des Bretons!» lancé par Sarkozy en 2007 et rapporté par Yasmina Reza dans son livre.

Le président-candidat a tenu une réunion publique à Morlaix, devant plusieurs milliers de militants, tandis que des opposants étaient maintenus à distance derrière un cordon de CRS. Il s'est félicité de la mobilisation: «Je salue les 500 personnes dehors, et ceux qui m'écoutent dans une deuxième salle. Je préfère avoir ce genre de problèmes à gérer.»

Alors que l'apparente hésitation entre deux stratégies (à droite ou plus centriste) lui a fait perdre plusieurs points dans les reports de voix FN et MoDem (selon une étude Ipsos), Sarkozy est revenu à ses fondamentaux. À la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant