Nicolas Sarkozy face à la nouvelle donne

le
0
Avec l'affaire DSK, la perspective d'un «21 avril à l'envers» s'éloigne, selon les sondages.

L'embellie se confirme. Mais les météorologues élyséens restent sur leurs gardes. Ils notent que le travail de patience du président commence à se faire sentir. Tout a changé depuis «le coup de tonnerre» DSK. «Il ne faut surtout pas distraire l'opinion du spectacle qu'offre la gauche !», résume un conseiller élyséen. À tel point que, selon plusieurs sources concordantes, Nicolas Sarkozy aurait prévu de se taire au moins jusqu'à la fin de l'été.

Certes, l'équipe présidentielle sait que le vent a tourné et regonfle ses voiles. Le président lui-même a du mal à cacher son optimisme : «Il marche sur l'eau», jure l'un de ses visiteurs. Mais dans cette course au long cours, encore faut-il rattraper les équipages concurrents, qui sont loin devant. Pour le moment, l'impact négatif de l'affaire Strauss-Kahn ne se traduit pas dans les sondages. Une victoire de la gauche en 2012 reste souhaitée par 57 % des Français, en hausse d'un point sur une semaine, contre 38

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant