Nicolas Sarkozy : «Être président, c'est un devoir»

le
0

L'ancien président, qui doit remettre jeudi la légion d'honneur au maire UMP de Châtelaillon (Charente-Maritime), s'est montré ironique sur le «pacte de responsabilité» proposé par François Hollande.

Nicolas Sarkozy s'est entretenu avec quelques journalistes jeudi dans le train qui l'emmenait vers La Rochelle, où il doit remettre la légion d'honneur au maire UMP de Châtelaillon, Jean-Louis Léonard. Il a évoqué de façon très allusive les difficultés de son successeur à l'Élysée, jugeant «triste» cette nouvelle situation de célibat. En ce qui concerne le statut de la première dame, il s'est refusé à tirer une conclusion de la séparation entre François Hollande et Valérie Trierweiler. «Pourquoi conceptualiser à partir d'une épreuve personnelle?», a-t-il glissé. À la question de savoir si un président de la République était encore maître de sa vie privée, il n'a pas répondu directement, mais il a résumé ainsi la fonction: «Un président a des devoirs, être préside...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant