Nicolas Sarkozy entre meeting gratuit et conférence rémunérée

le
0
Nicolas Sarkozy lors de l'Allianz Forum à Berlin, le 28 février 2014.
Nicolas Sarkozy lors de l'Allianz Forum à Berlin, le 28 février 2014.

"A conversation with President Sarkozy", c'est à quoi nous invitait ce mardi 14 octobre le World Knowledge Forum qui se tient à Séoul et dont le thème pour sa 15e édition est "Dynamiser l'économie mondiale". Car tout en menant campagne pour diriger l'UMP et reconquérir le coeur des Français, l'ex-président n'oublie pas son agenda personnel : il poursuit donc ses conférences rémunérées. Selon Le Figaro, le désormais candidat en a profité pour régler quelques comptes avec ses bêtes noires : les intellectuels. Il a ainsi opposé les dirigeants "qui créent des richesses" à ceux qui "vous expliquent comment on aurait pu en créer plus si on les avait écoutés". Dans le collimateur de Nicolas Sarkozy, l'économiste Thomas Piketty qui estime que pour lutter contre les inégalités croissantes, il faut lourdement taxer les plus hauts revenus, et qui a inspiré la taxe de 75 % de François Hollande. "C'est une maladie française de vouloir exporter ce qui ne marche pas chez nous vers les autres", a raillé l'ancien chef de l'État, poursuivant : "Il est socialiste ! Pour eux, si on est injuste avec tout le monde, on n'est injuste avec personne."La pique de JuppéEn se rendant à Séoul, Nicolas Sarkozy joint aussi l'utile à l'agréable : "Dans l'idée d'apparaître en président bis, il projette de multiplier les déplacements à l'étranger, s'affichant avec ses anciens homologues", écrit Le Monde le 13 septembre. Selon Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant