Nicolas Sarkozy écarte tout accord avec le FN

le
0
VIDÉO - Le président-candidat, qui ne souhaite pas la présence de ministres FN dans un futur gouvernement s'il était réélu, a répété qu'il refusait de «diaboliser» les électeurs de Marine Le Pen.

«L'accord avec le Front national, il n'y en aura pas, des ministres du Front national, il n'y en aura pas.» Interrogé sur France Info mercredi, Nicolas Sarkozy a été formel sur ce point. Prié de dire pourquoi il n'envisageait pas, s'il était réélu le 6 mai, de pratiquer une ouverture à la droite de la droite comme il l'a fait en direction de la gauche au début de son mandat actuel, le président-candidat a répondu: «Je ne l'ai jamais souhaité, je ne l'ai jamais voulu et je ne le ferai jamais parce que nous avons des points de désaccord.»

La veille déjà, le ministre des Finances François Baroin avait assuré qu'il n'y aurait pas d'accord avec le FN en vue des législatives de juin malgré le score record obtenu par Marine Le Pen (17,9%) au premier tour de la présidentielle. Thierry Mariani, chef de file de la Droite populaire, l'aile droite de l'UMP, avait également affirmé qu'il n'était pas favorable à un tel accord. Pourtant, selon un sondage OpinionWay, 64% des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant