Nicolas Sarkozy durcit le ton contre François Hollande

le
3
Le président de la République a reçu une quinzaine de députés sarkozystes, mardi soir à l'Élysée.

Dans les starting-blocks. Nicolas Sarkozy est apparu «offensif comme jamais» mardi soir à l'Élysée, en recevant une quinzaine de députés sarkozystes. Le président a commencé par s'en prendre à François Hollande, qu'il appelle désormais «le petit». Il a notamment critiqué son appel («Nous gagnerons ensemble!») aux sociaux-démocrates allemands, rencontrés à Berlin la semaine dernière. «Hollande est allé en Allemagne dire qu'il souhaitait la défaite de Merkel, s'est-il indigné. S'il est élu, il devra travailler un an avec elle! Comment peut-il espérer négocier avec elle après ça?»

Le président a ironisé sur le fait que François Hollande n'avait rencontré ni Mario Monti à Rome, ni Angela Merkel à Berlin. «Le seul qu'il ait vu, c'est Zapatero à Madrid, qui a été battu!», a-t-il plaisanté. Sarkozy estime qu'Hollande n'est pas parvenu à imposer un seul thème de campagne. «Son problème, c'est qu'il fait la même campagne après la primaire que pend

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mercredi 21 déc 2011 à 11:27

    JI - Dépenser plus pour se faire voir plus. A force de courrir après un triple A en ne cherchant que 'comment emprunter toujours plus' c'est vers un triple C que nous allons. Triple C: Courage, Circonspection, Centre.

  • M4189758 le mercredi 21 déc 2011 à 11:24

    JPi - Tenir jusqu’à l’élection et après moi le déluge, c'est le programme de l'UMP. -Devenir président et proposer les mêmes suicides économiques qu'en 81, c'est le programme de la gauche. Je vote pour le candidat qui proposera la fin des abus: 1- Fin des 35 h , 2 -Plafonnement des retraites payées par l’état , 3- réduction (-20%) des salaires et retraites de la fonction publique européenne , 4 - fin des niches fiscales... Ah ça viendra, ça viendra, ça viendra ...

  • M4189758 le mercredi 21 déc 2011 à 11:17

    JPi - Il ferait mieux de durcir le ton contre sa propre action au gouvernement. C'est un faiseur de dettes. Ce n'est pas lui qui pourra réduire ses dépenses. Il n'a même pas commencé et nous courrons après un triple C. J'attends le premier plan de rigueur.