Nicolas Sarkozy défend le «produire en France»

le
7
VIDÉO - En déplacement à Sallanches, où Rossignol a relocalisé sa production de ski, le chef de l'Etat a voulu se démarquer des candidats à la présidentielle en insistant sur le lieu de fabrication d'un produit plutôt que sur sa nationalité.

Le chef de l'Etat a souhaité marquer sa différence. En déplacement à Sallanches, dans les Alpes, où le fabricant de ski Rossignol a relocalisé une partie de sa production l'année dernière, Nicolas Sarkozy a défendu le «produire en France» plutôt que «l'acheter français».

Depuis quelques semaines, le «made in France» s'est imposé comme un thème de campagne majeur. François Bayrou, candidat déclaré depuis le début du mois de décembre, en a fait l'un des axes de sa campagne. «Acheter français n'est pas un gros mot, c'est une démarche civique», avait-t-il insisté la semaine dernière. En visite dans les locaux de la société Unowhy, qui fabrique en France une tablette tactile dédiée à la cuisine, François Hollande a aussi enfourché ce cheval de bataille et plaidé pour «un patriotisme industriel». La candidate du Front national, Marine Le Pen, promet même le vote d'une loi consacrée à ce thème.

«Tact et modération»

Ce mardi, Nicolas Sarkozy a souhaité se démarquer de ces adversaires politiques. «Je veux lever une ambigüité. Tout le monde dit “acheter français”, je préfère dire “produire en France”», a précisé le chef de l'Etat, insistant donc davantage sur l'importance du lieu de fabrication d'un produit plutôt que sur sa nationalité. «Je préfère même qu'on achète une marque étrangère produite en France plutôt qu'une voiture française fabriquée à l'étranger», a-t-il expliqué. La Toyota Yaris, par exemple, est fabriquée dans le Nord-Pas-de Calais, quand la Renault Clio est essentiellement produite à l'étranger.

Le ministre de l'Industrie, Eric Besson, avait de son côté tenu dimanche des propos similaires. «L'injonction “acheter français” doit être utilisée avec tact et modération, avait estimé le ministre sur Radio J. La France est quatrième exportateur mondial, deuxième exportateur européen, nous ne pouvons pas prétendre vendre des locomotives, des trains, des centrales nucléaires, des avions, des produits de luxe en donnant l'impression d'être frileux et protectionniste».

Une «carte d'identité» des produits

Pour défendre le «made in France», le chef de l'Etat a pris ce mardi plusieurs engagements. Répondant indirectement à la volonté de François Bayrou de créer un «label France», il a notamment promis de faire davantage pour mettre en valeur le label «Origine France garantie» né il y a six mois du rapport du député radical Yves Jégo. Ce label, plus strict que le «made in France», et dont la vocation est de mettre en valeur les produits fabriqués dans l'Hexagone, n'avait connu jusqu'à présent qu'un développement très confidentiel.

Nicolas Sarkozy a également défendu la création d'une «carte d'identité» des produits, proposée par le secrétaire d'Etat au Commerce, Frédéric Lefebvre. «Il est important que les consommateurs soient informés, pas simplement du contenu chimique de telle ou telle boisson, mais de l'endroit ou tel produit a été fabriqué»,a-t-il précisé.

LIRE AUSSI:

» Les produits «made in France»

» «Made in France»: comment le consommateur s'y retrouve

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZOE33 le mardi 13 déc 2011 à 19:24

    Pourquoi n'envoit il pas le ministre des finances ou secretaire à l'industrie car aprés l'accord avec Angela il reste tout à faire en France pour finir le job tel que réduire drastiquement la dette et couper dans les dépenses !!Parce que 0% de croissance et emprunter entre 3 et 7 % sur les marchés de dette on est loin d'etre sorti du merdier!!!!

  • domiana le mardi 13 déc 2011 à 18:37

    la girouette se réveille; elle va dans le sens du vent

  • jepe48 le mardi 13 déc 2011 à 17:44

    et j'ajoute que j'espère que l'on ne donne pas des subventions ou aides à Rossignol ou autres pour revenir, car quand ils sont partis ils ont coûté de l'argent à la société française (chomage, activité/consommation dans les communes, manque à gagner s/taxe pro etc etc etc)

  • jepe48 le mardi 13 déc 2011 à 17:40

    Qu'un candidat nouveau a des idées/engagements comme celà c'est très bien, là sur le coup présent on aurait du avoir une explication pourquoi Renault, dont l'Etat est pour partie au capital, fabrique sa clio à l'étranger et que va t'on faire pour le faire revenir (p/rappel Bayrou avait parlé de la Yaris chez Pujadas la semaine dernière)

  • papymujo le mardi 13 déc 2011 à 17:27

    S'il l'avait défendu depuis 10 ans qu'il est au pouvoir ou proche, on ne serait pas un pays désindustrialisé...

  • p.valen5 le mardi 13 déc 2011 à 17:15

    à rire ..à pleurer de rire ...non

  • M4118344 le mardi 13 déc 2011 à 16:52

    pourquoi ne va t-il pas visiter B 'WIN l'atelier de velo de Decathlon qui a détruit la production de cycle français et maintenant se glorifie de produire en France.cet atelier achète ses pièces détachées en Asie et ne serre que les boulons à Lille.