Nicolas Sarkozy critique les règles de la campagne officielle

le
3

SAINT-MAURICE, Val-de-Marne (Reuters) - Nicolas Sarkozy a tenté jeudi de mobiliser ses partisans en invoquant leur exaspération face au sentiment que tout serait déjà joué et pressé ceux qui seraient tentés par un vote Front national de ne pas jouer le jeu des socialistes.

En meeting à Saint-Maurice, dans le Val-de-Marne, à trois jours du premier tour de la présidentielle, le président-candidat s'en est pris aux règles de la campagne officielle, qui accordent aux petits candidats une exposition médiatique comparable à la sienne et même, depuis deux semaines, un temps de parole équivalent dans les médias audiovisuels.

"La conception extraordinaire de l'égalité à la française, c'est neuf contre un", a-t-il dit, "et en plus, faut pas se plaindre !".

"Je passe dans des émissions extraordinaires, entre deux personnes que je ne connais pas, qui viennent tous les cinq ans, comme une forme de festival de Cannes", a-t-il ironisé.

Pour Nicolas Sarkozy, il s'agit d'une "démocratie formelle qui étonne le monde entier et que même les Français regardent avec beaucoup de scepticisme". Et le chef de l'Etat de s'interroger sur "certains des personnages à qui l'on donne des temps de parole extraordinaires, qu'on n'a pas vu avant, qu'on ne reverra pas après".

"Quand je pense qu'on a dit que je maîtrisais les médias. Qu'est-ce que ça serait si je ne les maîtrisais pas", a-t-il poursuivi.

LE VOTE LE PEN FAVORISERA HOLLANDE

Comme il l'a déjà fait dans plusieurs de ses meetings, il s'est adressé aux électeurs tentés de voter Front national pour estimer que cela ne réglerait aucun de leurs problèmes.

"Pendant deux septennats, François Mitterrand a pu prospérer parce que des gens, des braves gens qui souffraient ont cru qu'ils pouvaient voter pour Jean-Marie Le Pen, et le vote pour Jean-Marie Le Pen, ça a été un vote qui a permis à François Mitterrand et aux socialistes de durer deux septennats", a-t-il indiqué, ajoutant :

"Le vote pour Marine Le Pen favorisera François Hollande. Si vous voulez la politique des socialistes, votez pour le Front national !".

Face aux sondages qui pointent tous vers une nette victoire du candidat socialiste François Hollande au deuxième tour, le président sortant a déclaré sentir "le peuple de France exaspéré à un point que l'on n'imagine pas dans certains milieux et dans certaines élites".

"Je sens le peuple de France qui dit 'on ne me volera pas cette élection, on ne m'imposera pas un choix dont je ne veux pas, parce que nos idées sont les bonnes, nos valeurs sont justes", a encore déclaré Nicolas Sarkozy avant d'estimer que la mobilisation de son camp permettrait de "donner une leçon à tous ces gens comme jamais ils n'en ont reçue avant".

Nicholas Vinocur, avec Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dream42 le jeudi 19 avr 2012 à 16:12

    Le petit roi est déchu....

  • hcadot le jeudi 19 avr 2012 à 15:52

    Si l'on veut la politique des socialistes, je pense qu'il faut voter socialiste et non pas Le Pen Mr. le président.On ne sait plus quoi trouver et on va même jusqu'à critiquer les règles du Festival de Cannes.Trop fort!

  • M5482878 le jeudi 19 avr 2012 à 15:32

    DROLE DE FACON DE CONSIDERER LA DEMOCRATIE