Nicolas Sarkozy au Vatican : les coulisses d'une "visite privée"

le , mis à jour le
0
Pour rencontrer le pape François, Nicolas Sarkozy était accompagné d'une délégation très restreinte de 7 personnes, dont son épouse et l'un de ses fils.
Pour rencontrer le pape François, Nicolas Sarkozy était accompagné d'une délégation très restreinte de 7 personnes, dont son épouse et l'un de ses fils.

« Visite privée. » L'entourage de Nicolas Sarkozy a bien insisté sur la nature de la rencontre du chef des Républicains, ce 21 mars, avec le pape François. Et, à la sortie, l'ancien président a aussi pris soin auprès des proches qui l'accompagnaient de ne pas reformuler des paroles que le pape avait pu prononcer, « pour ne pas trahir sa pensée ». On était loin de l'ambiance de ses deux voyages précédents au Vatican, très médiatisés et sur fond de polémiques ? la présence de plusieurs people dont l'humoriste Jean-Marie Bigard, en 2007, les dissensions avec les catholiques français suite aux expulsions de Roms en 2010. Mais Nicolas Sarkozy était à l'époque président de la République française, et son interlocuteur s'appelait Benoît XVI.

Robe noire et mantille

S'il avait pu, dans l'exercice de ses fonctions, rencontrer trois fois (deux fois à Rome, donc, et une fois à Paris) le précédent souverain pontife, Nicolas Sarkozy n'avait jamais eu l'occasion de s'entretenir avec le pape François. Selon l'Agence France-Presse, il avait voulu le faire en 2014, en vain ? « Faux ! », répond l'entourage du leader de la droite. Quoi qu'il en soit, pour cette visite, même si elle n'était pas inscrite à l'agenda officiel du pape, le leader des Républicains - deuxième ancien président français à être reçu par François, après Valéry Giscard d'Estaing en 2014 - a eu droit aux égards d'un chef d'État.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant