Nicolas Sarkozy au chevet du RER A

le
0
Deux heures avant un déjeuner de travail avec Angela Merkel, le président de la République annoncera lundi matin des mesures destinées à la modernisation des transports en commun.

Nicolas Sarkozy n'a pas seulement la tête à la sortie de crise de la zone euro. Lundi, il interviendra également à propos de la saturation des transports en commun de Paris. Un sujet sensible en Ile-de-France, tout particulièrement pour les trois millions d'usagers quotidiens qui empruntent les cinq lignes de RER (A,B,C,D,E).

Deux heures avant un déjeuner de travail avec la chancelière allemande Angela Merkel, le président de la République prononcera un discours au Cnit de la Défense (Hauts-de-Seine) à l'occasion de la mise en service de nouvelles rames sur la ligne du RER A. Au même moment aura lieu le lancement officiel d'Autolib. Ce qui a mis le maire de Paris, Bertrand Delanoë, en colère.

Dans le même temps, Delanoë inaugure le lancement d'Autolib'

Une quarantaine d'élus, dont Jean-Paul Huchon, le président socialiste du Conseil régional d'Ile-de-France, sont concernés par les deux rendez-vous. «L'Elysée est quand même gonflé. Le lancement d'Autolib' est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant