Nicolas Sarkozy appelle à protéger les régionales des primaires

le
0
NICOLAS SARKOZY APPELLE À PROTÉGER LES RÉGIONALES DES PRIMAIRES
NICOLAS SARKOZY APPELLE À PROTÉGER LES RÉGIONALES DES PRIMAIRES

PARIS (Reuters) - "Il faut protéger les régionales des primaires", a déclaré samedi Nicolas Sarkozy au campus des jeunes Républicains au Touquet (Pas-de-Calais), annonçant la rédaction d'un projet commun à tous les candidats de la droite et du centre avant les primaires en vue de la présidentielle de 2017.

Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire sont déjà sur la ligne de départ des primaires, prévues en novembre 2016, et pour lesquelles Nicolas Sarkozy, qui se pose en rassembleur de sa famille politique, n'est pas encore officiellement candidat.

Les élections régionales auront lieu en décembre prochain.

"On ne se ressemble pas tous, on n'a pas tous les mêmes qualités ou les mêmes défauts, mais quand même, si on habite la même famille politique (...) c'est que les points communs entre nous doivent être plus forts que les différences", a déclaré Nicolas Sarkozy lors d'un discours de près de 45 minutes.

"Il y aura donc avant les primaires un projet d'alternance qui engagera tous ceux qui seront candidats aux primaires le moment venu", a-t-il ajouté.

"Ça ne veut pas dire que tel ou tel ne pourra pas aller plus loin ou moins loin, mais tout ne doit pas être dans l'ego, dans la personne, dans l'image", a poursuivi le président de LR.

"Il faut protéger les régionales des primaires."

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a fait une apparition éclair surprise samedi après-midi au Touquet, d'où il est toutefois reparti avant l'arrivée de Nicolas Sarkozy.

"J'ai remercié Alain Juppé pour sa venue (...) parce que c'est mon devoir de président, et parce que c'est ça que j'ai voulu faire : que justement dans la même famille politique, on soit assez digne et intelligent pour se comprendre, pour s'accepter, pour se supporter, et pour faire comme si on s'entendait très bien", a déclaré l'ex-chef de l'Etat.

"Eh bien je vous assure, on finit par le croire."

Nicolas Sarkozy, François Fillon et Alain Juppé, avaient tenté d'afficher leur "unité" avec une furtive photo de famille samedi dernier à La Baule (Loire-Atlantique) lors des universités d'été de la fédération locale des Républicains.

Le patron de la formation de droite avait auparavant lancé une ferme mise en garde à ses rivaux pour l'investiture présidentielle, leur reprochant d'être "obsédés" par la primaire et de menacer les Républicains par des "affrontements internes stériles".

(Chine Labbé, édité par Eric Faye)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant