Nicolas Hulot nommé émissaire pour la protection de la planète

le
7
NICOLAS HULOT NOMMÉ ENVOYÉ SPÉCIAL POUR LA PROTECTION DE LA PLANÈTE
NICOLAS HULOT NOMMÉ ENVOYÉ SPÉCIAL POUR LA PROTECTION DE LA PLANÈTE

PARIS (Reuters) - Le militant écologiste Nicolas Hulot a été nommé jeudi envoyé spécial du président François Hollande pour la protection de la planète, a-t-on appris auprès de l'Elysée et de l'intéressé.

L'ancien animateur de télévision et président de la Fondation pour la Nature et l'Homme se voit confier une "mission internationale en faveur de la préservation de l'environnement", dit un communiqué de la présidence de la République.

Nicolas Hulot, qui a été reçu par le chef de l'Etat, participera notamment à la préparation de la prochaine conférence internationale sur le changement climatique, que la France propose d'accueillir en 2015.

"C'est une mission inédite par rapport à une situation inédite : c'est la première fois que l'Humanité se trouve confrontée à des enjeux aussi complexes", a déclaré Nicolas Hulot à la presse dans la cour de l'Elysée.

Pour cette mission "bénévole", "suprapolitique" et "complémentaire de la diplomatie existante", Nicolas Hulot a dit se considérer comme "le porte-parole des biens publics, des générations futures".

Le candidat malheureux à la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts pour l'élection présidentielle de 2012 a évoqué une mission "passionnante et un tout petit peu effrayante parce que la tâche est tellement immense que je me demande par quoi et par quel pays je vais commencer".

"J'ai demandé au président et il me l'a proposé, que ma liberté de parole reste entière", a souligné Nicolas Hulot, qui avait notamment été consulté par le passé par l'ex-président Nicolas Sarkozy.

Nicolas Hulot a récemment fait part de ses doutes sur la construction de l'aéroport du Grand-Ouest de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, un projet cher au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ancien maire de la ville, qui est vivement contesté par de nombreux écologistes.

"Je lui ai dit (à François Hollande-NDLR) que je considérais qu'il y avait des investissements plus importants à faire, mais c'est lui le président et aujourd'hui il serait malvenu et incorrect d'utiliser cette tribune pour donner mon avis", a-t-il déclaré à ce sujet.

Elizabeth Pineau, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M835627 le jeudi 6 déc 2012 à 13:22

    Copain-coquin, toujours la même histoire!

  • M1178616 le jeudi 6 déc 2012 à 12:55

    LA SOUPE EST BONNE "HULOT"

  • M5441845 le jeudi 6 déc 2012 à 12:39

    Danaïdes, danaïdes... tonneau des danaïdes et en plus c'était une condamnation à l'enfer...

  • manx750 le jeudi 6 déc 2012 à 12:38

    Schweitzr , gde figure de la Gauche morale et exemplaire était aussi un bénévole président de la Halde à > 8000 euros par mois ! C'est vrai que ces jetons de presence ds un tres gd nombr de CA et sa retraite de PDG de Renault et sa voiture (Renault) avec chauffeur à vie contribue au bénévolat !

  • M4333993 le jeudi 6 déc 2012 à 12:29

    Gentil le garçon, mais insuffisant face au tonneau des dalaides auquel il est censé s'attaquer. On s'en débarrasse à bon compte...

  • M2734309 le jeudi 6 déc 2012 à 12:29

    Pour cette mission "bénévole" !!! quand on va la chiffrer cette "mission bénévole", on risque d'être étonné par son coût. Celui là, avec ses airs de ne pas y toucher, on peut dire qu'il sait nager !

  • manx750 le jeudi 6 déc 2012 à 12:17

    Une flèche et une pointure au chevet de l planète. ça va faire encore combien de dizaines d'heures d'avion privé et d'hélicoptère (200L/H) pour le spécialiste de l'écologie vue du ciel cette fonction "bénévole" mais tous frais payés et surpayés ?