Nicolas Hulot nommé émissaire pour la protection de la planète

le
6
NICOLAS HULOT NOMMÉ ENVOYÉ SPÉCIAL POUR LA PROTECTION DE LA PLANÈTE
NICOLAS HULOT NOMMÉ ENVOYÉ SPÉCIAL POUR LA PROTECTION DE LA PLANÈTE

PARIS (Reuters) - Le militant écologiste Nicolas Hulot a été nommé jeudi envoyé spécial du président François Hollande pour la protection de la planète, a-t-on appris auprès de l'Elysée et de l'intéressé.

L'ancien animateur de télévision et président de la Fondation pour la Nature et l'Homme se voit confier une "mission internationale en faveur de la préservation de l'environnement", dit un communiqué de la présidence de la République.

Nicolas Hulot, qui a été reçu par le chef de l'Etat, participera notamment à la préparation de la prochaine conférence internationale sur le changement climatique, que la France propose d'accueillir en 2015.

"C'est une mission inédite par rapport à une situation inédite: c'est la première fois que l'Humanité se trouve confrontée à des enjeux aussi complexes", a déclaré Nicolas Hulot à la presse dans la cour de l'Elysée.

Pour cette mission "bénévole", "suprapolitique" et "complémentaire de la diplomatie existante", Nicolas Hulot a dit se considérer comme "le porte-parole des biens publics, des générations futures".

Le candidat malheureux à la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts pour l'élection présidentielle de 2012 a évoqué une mission "passionnante et un tout petit peu effrayante parce que la tâche est tellement immense que je me demande par quoi et par quel pays je vais commencer".

"J'ai demandé au président, et il me l'a proposé, que ma liberté de parole reste entière", a souligné Nicolas Hulot, qui avait notamment été consulté par le passé par l'ex-président Nicolas Sarkozy.

Nicolas Hulot a récemment fait part de ses doutes sur la construction de l'aéroport du Grand-Ouest de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, un projet cher au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ancien maire de la ville, qui est vivement contesté par de nombreux écologistes.

"Je lui ai dit (à François Hollande-NDLR) que je considérais qu'il y avait des investissements plus importants à faire, mais c'est lui le président et aujourd'hui il serait malvenu et incorrect d'utiliser cette tribune pour donner mon avis", a-t-il déclaré à ce sujet.

La nomination de Nicolas Hulot a été saluée comme une "excellente nouvelle" par les écologistes.

Elle "illustre positivement la volonté du président de la République de faire de la question écologique un enjeu majeur de son mandat", écrit Pascal Durand, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, dans un communiqué.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav le jeudi 6 déc 2012 à 17:20

    est ce qu'il va changé d'avis mazintenant sur l'ayraultport puisqu'ils l'ont acheté!il faut manger à toute les gamelles!!!!!

  • M4661438 le jeudi 6 déc 2012 à 17:16

    encore un membre de la tribu !

  • .jpeg le jeudi 6 déc 2012 à 17:15

    Lui qui aime faire du parapente il va être gaté avec les moulins à vent de Pipoland

  • M2728834 le jeudi 6 déc 2012 à 16:53

    A inscrire à " combien ça coûte" ! Avec un Hollande à l' Elysée, on n' a pas fini de distribuer des fromages ...

  • faites_c le jeudi 6 déc 2012 à 16:10

    Perso, j'aurai nommé Bove comme représentant et non pas un pseudo écologiste qui se promène en ULM au dessus des pôles en clamant que les émissions de CO2 sont responsables de la fonte des glaces!

  • 66michel le jeudi 6 déc 2012 à 15:54

    ils se tatent pour le choix du site de la conf.intern. en 2015, soit à notre dame des landes soit à côté de l'EPR.