Nicolas Hulot demande un moratoire sur les gaz de schiste

le
2
LA FRACTURATION HYDRAULIQUE
LA FRACTURATION HYDRAULIQUE

PARIS (Reuters) - L'écologiste indépendant Nicolas Hulot a fait mercredi d'un moratoire sur l'exploitation des gaz de schiste en France une condition du succès de la conférence environnementale réunie à la fin de la semaine par le gouvernement.

"S'il n'y a pas un moratoire sur l'exploitation des énergies fossiles non conventionnelles, je pense que ça augure mal de cette conférence", a déclaré sur RTL le candidat malheureux à l'investiture d'Europe Ecologie-Les Verts pour l'élection présidentielle du printemps dernier.

De manière générale, il a déploré un manque d'audace et de courage en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Nicolas Hulot a dit attendre de la conférence qu'elle soit l'occasion pour le président François Hollande de donner "de la profondeur, une vision et de la cohérence" à l'action publique en la matière.

"Ce qui serait bien, dans cette conférence, c'est que l'on acte ce qu'on peut faire tout de suite, ce qu'on peut faire en cinq ans et ce que la France peut exiger dans la construction européenne", a ajouté l'ancien animateur de télévision.

"Il y a des choses que la France peut faire tout de suite", a-t-il ajouté. "Elle peut décider, par exemple, de passer unilatéralement dans ses objectifs à moins 25% d'émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020. Elle peut décider de créer un fonds et une banque dédiés à la transition énergétique, elle peut créer une agence de la biodiversité."

Il suggère également un basculement progressif de la fiscalité du travail sur une fiscalité écologique élargie à tous les types de revenus et estimé que c'était un chantier pour les cinq prochaines années.

"François Hollande peut être le président qui aura mis fin à la précarité énergétique", a-t-il ajouté.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • grinchu1 le mercredi 12 sept 2012 à 10:46

    il est urgentissime, pour le bien de la France de se pencher sur l'étude de la production de gaz de schiste.

  • alai1498 le mercredi 12 sept 2012 à 10:41

    Hulot: aucune légitimité à demander quoi que ce soit. Qu'il s'occupe de ses shampoings, au demeurant aussi polluants que les autres.