Nicolas, coup de loubart

le
0
Nicolas, coup de loubart
Nicolas, coup de loubart

Passer de l'OM à l'OL, c'est toujours dangereux. Sauf que Nicolas Nkoulou, fortement courtisé par la Roma, a bien étudié son sujet au moment de signer à Lyon. Ce n'est pas la première fois. Et ça devrait encore lui réussir.

Samedi 14 avril 2012. Stade de France. C'est la dernière minute des prolongations lorsque Nicolas Nkoulou prend sa biscotte. Et franchement, le défenseur s'en fout complètement. Son équipe mène 1-0 en finale de la coupe de la Ligue grâce à un but de Brandão survenu un quart d'heure plus tôt. Les trois coups de sifflets de l'arbitre officialisent le sacre. Marseille vient de triompher de l'autre Olympique. Le Lyonnais. Pour le défenseur de l'OM, qui achève sa première saison sous les couleurs phocéennes, le compte est bon. Lui qui avait le choix entre la Canebière et… l'OL, dont les années fastes ont pris fin quelques temps plus tôt, a décidé de rallier le seul vainqueur français de la Ligue des Champions. Avec à la clé cette coupe, la première dans la carrière de l'arrière central. Puis quinze rencontres de C1 et douze de C3 jusqu'en 2016.

Youtube

Cette bonne décision n'est pas un hasard. Le Camerounais formé à la Kadji Sport Academies ne se trompe pas en matière de transfert. Quand il s'agit de choisir une nouvelle destination, Nkoulou patiente, réfléchit et se pose les bonnes questions. En 2007 déjà, au moment où il doit quitter le pays natal, le joueur opte pour Monaco, à une période où l'ASM doit faire confiance aux jeunes. Pas manqué : il ne lui faut qu'une saison pour convaincre les dirigeants de lui offrir un contrat professionnel. En deux temps trois mouvements, il devient un des tauliers de l'équipe première. Et malgré les mauvais résultats de la Principauté, le bonhomme attire les convoitises. Pas question pour lui d'accompagner le club qui l'a fait grandir hors de l'élite. Pas question de ruiner tous ses efforts en galérant en Ligue 2. L'Africain fait donc ses valises et réclame son départ vers un…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com