Nicolas Batum affiche l'ambition de l'équipe de France

le
0
Nicolas Batum affiche l'ambition de l'équipe de France
Nicolas Batum affiche l'ambition de l'équipe de France

Nicolas Batum, on a l'impression qu'une belle aventure commence avec l'opportunité d'une médaille d'or à l'Euro. Est-ce votre avis ?C'est sûr que c'est une opportunité. Après, on a nos problèmes avec le manque de leaders surtout, mais notre équipe reste compétitive. Pour une première journée, ce n'est pas mal. C'est bien de retrouver tout le monde motivé et préparé. Lors de ce stage, beaucoup de nouvelles têtes sont arrivées. Vous faites presque figure d'ancien maintenant...Il y a un gros rajeunissement de l'équipe avec pas mal de jeunes. Ce matin (ndlr : lundi) sur le terrain, il y avait des mecs qui avaient tous moins de 25 ans quasiment. C'est bien de voir de nouvelles têtes, ça apporte de la fraîcheur au groupe. Il y a un an vous perdiez contre l'Espagne (ndlr : La France s'était inclinée en quarts de finale des JO 2012). Qu'est-ce qui a changé depuis ce match ?On se rapproche de l'Espagne qui est l'équipe dominante en Europe depuis six ou sept ans. Lors du match de l'année dernière, nous étions à trois minutes de les battre enfin. On se rapproche petit à petit. Cette année, on a vraiment à c?ur de faire quelque chose de grand mais il ne faut pas trop s'avancer non plus. On va prendre les matchs les uns après les autres et dès qu'on sera sur place, on va essayer de faire quelque chose de bien et on verra ce qu'il se passera.

« Turiaf, Noah et Séraphin ont une carrière à gérer, je peux les comprendre?»

Beaucoup d'équipes vont être amoindries lors de cet Euro, notamment l'Espagne (ndlr : forfaits de Pau Gasol et Juan Carlos Navarro). Allez-vous endosser le maillot de favori en Slovénie ?Nous ne sommes pas favoris. Quand on regarde l'effectif de la Grèce, de la Turquie ou même de la Slovénie, qui jouera à domicile, je pense que nous sommes de gros outsiders. Mais c'est sûr que nous avons nos chances et une carte à jouer. Beaucoup de joueurs ne se sont pas libérés pour venir jouer cet Euro avec l'équipe de France. Toutes ces absences au poste d'intérieur vous frustrent-elles ?Ce n'est pas une fierté pour eux de refuser de venir en sélection. Je pense à Ronny Turiaf, à Kevin (ndlr : Séraphin) ou même Joakim (ndlr : Noah). Ils ont pris leur décision, je peux les comprendre. Ils ont une carrière à gérer à côté. Certains ont été blessés, d'autres doivent gérer des trucs. Mais nous avons quand même des joueurs de qualité. J'adore le retour de Johan Petro, il est super content d'être là et prêt à prendre le rôle qu'on va lui donner. Joffrey Lauvergne a fait une grosse saison avec le Partizan Belgrade, c'est un joueur de qualité. Il y a le retour d'Alexis (ndlr : Ajinça) qui a énormément progressé depuis ses débuts. On a quand même de quoi faire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant