Nicolas Batum a hâte que les Jeux commencent

le
0
Nicolas Batum a hâte que les Jeux commencent
Nicolas Batum a hâte que les Jeux commencent

Nicolas Batum, quel bilan faites-vous de la préparation de l?équipe de France pour les Jeux Olympiques ?
Il y a eu des hauts et des bas. Mais c?est ce qui fait le charme de cette équipe. On n?est pas une équipe normale. Il y a des histoires à raconter. Pas dramatiques comme on peut voir dans d?autres sports mais bon? On a connu un truc assez chaotique et assez marrant. Mais à la fin, on a tout le monde. On sait où on veut aller et on sait ce qu?on a à faire. Physiquement et tactiquement, on est prêt. Même s?il reste deux-trois trucs à régler.

D?un point de vue personnel, comment avez-vous vécu cette période ?
C?était dur d?être sur le côté, de voir les autres travailler pendant plus d?un mois et ne pouvoir rien faire alors que t?es en bonne santé. Tu te sens coupable par rapport à eux. Surtout quand tu vois les autres joueurs qui ont fait le stage et qui n?ont pas été retenus. C?est encore plus douloureux. Tu passes pour un pauvre type techniquement ! Je me suis senti mal. Maintenant, je n?ai aucune excuse. A moi de me battre sur le terrain pour toutes les personnes qui ont contribué à notre qualification. A moi de me donner à fond.

L?image de vos cinq minutes face à l?Espagne alors que vous n?étiez pas assuré restera?
J?ai pris tous les risques du monde de me faire un truc énorme, mais les Jeux passent avant tout. Tout le monde a flippé sauf moi (rires) !

« Quand les Jeux commenceront, on aura un tout autre état d?esprit »


Tony Parker à court de forme, vous seulement de retour à l?entraînement. Les cadres ne sont pas au mieux avant les JO?
Quand les Jeux commenceront, ce sera un autre état d?esprit. La préparation, on en avait marre à la fin. Il y a eu trop d?histoires. Là, on avait vraiment hâte d?y être, que ça commence. Maintenant, la « prépa » est réglée. Tout le monde est là, en bonne santé. Tout le monde est assuré et tout le monde a ses lunettes !

Dimanche un gros match vous attend face à Team USA. Comment appréhendez-vous ce match ?
Au moins, on n?est pas favoris. On a tout à gagner. A nous d?y aller à fond. De prendre du plaisir avant tout. Parce que si on commence à faire les cons, on va se prendre une rouste. C?est quand même les meilleurs joueurs du monde en face. A nous de tout donner et qui sait ? Ils auront peut-être un jour sans. Ce sont des humains, ce n?est pas Space Jam ! Dans Space Jam, ils ont même perdu contre les extra-terrestres. Nous, on est les Looney Toons à côté d?eux.

Êtes-vous conscients que vous serez suivi par des millions de Français pendant les Jeux ?
J?espère que les gens vont suivre nos performances. Parce qu?on a un truc à faire. Ça sera une nouvelle occasion de faire grandir le basket en France.

« Minnesota me plaisait, mais je suis très heureux de rester à Portland »

Comment envisagez-vous l?ambiance du village olympique, avec les autres Français ?
C?est génial de pouvoir partager cette expérience avec d?autres athlètes ! Quand on fait un Euro ou un Championnat du monde, on est qu?entre basketteurs. Là, on sera avec des tennismen, des judokas, des athlètes qui font du ping-pong, de la natation, du tir à l?arc? Ça va être sympa de partager nos expériences. Savoir comment ils se préparent, ce qu?ils font avant les matchs? Ça peut être très intéressant.

Allez-vous suivre les autres disciplines ?
Bien sûr, à la télé et même en vrai. Je sais que le jour où Teddy Riner va gagner sa médaille d?or (sic), on ne jouera pas.

Pour en revenir à la NBA. C?était vraiment un souhait de rester à Portland ?
Je n?étais pas contre rester à Portland, c?est sûr. Je voulais aller pour les deux en fait. Jouer dans l?une ou l?autre ville, j?étais heureux quoiqu?il arrive. Là je reste à la maison, à Portland, c?est très bien.

Votre agent avait pourtant dit que votre c?ur était à Minnesota?
C?est vrai que le côte basket des Wolves me plaisait beaucoup. Mais ce qu?on est en train de monter à Portland, c?est pas mal non plus. C?est une équipe jeune, avec beaucoup d?envie. C?est un beau projet qui est en cours.

En plus, vous aurez plus de responsabilités cette année?
Ouais, c?est clair. Ils m?ont vraiment fait confiance. Maintenant à moi de la leur rendre.

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Coubertin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant