Nick Clegg doute de la rentabilité du nucléaire

le
0
Le vice-premier ministre britannique a remis en question les projets de construction de nouvelles centrales nucléaires en Grande-Bretagne.

Avec quelques mots imprudents prononcés dans un avion de retour du Mexique en présence de journalistes britanniques, le vice-premier ministre, Nick Clegg, a remis en question les projets de construction de nouvelles centrales nucléaires en Grande-Bretagne. Le Daily Telegraph a en effet rapporté que le numéro deux du gouvernement de coalition mené par David Cameron pensait que l'étude confiée au patron de l'Autorité de sûreté nucléaire britannique après la catastrophe au Japon allait entraîner des règles plus contraignantes et plus coûteuses, qui allaient faire grimper le coût des futurs réacteurs à des niveaux exorbitants.

Les libéraux démocrates menés par Nick Clegg, traditionnellement opposés à l'atome, avaient obtenu comme concession dans l'accord de coalition signé avec Cameron qu'il était hors de question que l'État ne donne même un seul penny pour subventionner la relance du nucléaire. Or l'impact de la catastrophe encore en cours à Fukushima ne manq

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant