Niches fiscales : quelles réductions d'impôt ?

le
0
INFOGRAPHIE - Les avantages fiscaux liés à certaines dépenses et investissements doivent être mentionnés dans votre déclaration pour bénéficier d'un crédit ou d'une réduction d'impôt.


Vous avez employé un salarié à domicile, consenti un don ou réalisé des travaux améliorant les performances énergétiques de votre résidence principale? Vous avez droit à un crédit ou à une réduction d'impôt. Reportez les dépenses payées en 2011, cadre 7 de la dernière page de votre déclaration. Si vous avez réalisé des investissements défiscalisants (investissements immobiliers Scellier, placements dans une PME non cotée, une Sofica...), vous devez les mentionner dans la déclaration complémentaire no 2042 C (cadre 7, pages 5 et suivantes).

Si vous ne l'avez pas reçue, vous pouvez la télécharger sur le site impot.gouv.fr. Si vous établissez votre déclaration en ligne, à la fin de la page «vos charges - réductions et crédits d'impôt», vous devez cocher la case finale indiquant que vous avez d'autres charges à déclarer. Apparaîtront alors les cases correspondant à ces investissements défiscalisants.

Le plafonnement en question

Attention, le total des avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficier au titre de certaines de ces dépenses est plafonné à 18.000 ¤, majorés d'un montant égal à 6 % de votre revenu imposable. Le plafonnement global concerne notamment les dépenses pour l'emploi d'un salarié à domicile et les investissements défiscalisants (Scellier, Censi-Bouvard, voir tableau).En revanche, les avantages fiscaux liés à des dépenses «contraintes», comme la déduction des pensions alimentaires ou les réductions d'impôt accordées aux personnes dépendantes, et celles effectuées dans un objectif d'intérêt général (dons aux associations) échappent à ce plafond. Vous n'avez pas à calculer vous-même votre plafond. Le fisc le calculera à partir des éléments portés dans votre déclaration et, si vous le dépassez, l'excédent viendra automatiquement augmenter le montant de l'impôt à payer.

Si vous souhaitez néanmoins savoir si vous êtes concerné par le plafonnement, vous pouvez calculer votre impôt en tenant compte des avantages fiscaux auxquels vous avez droit puis le recalculer sans tenir compte des avantages soumis au plafond. Si la différence excède 18.000 ¤ + 6 % de votre revenu imposable, ce surplus augmentera votre cotisation d'impôt. C'est sans doute la dernière année où vous bénéficierez d'un tel plafonnement. Le programme de François Hollande prévoit de le réduire à 10.000 euros par an.

LIRE AUSSI:

» Déclaration de revenus 2011: mode d'emploi

» Rattacher un enfant majeur ou déduire une pension?

» Les nouvelles règles pour déclarer vos revenus (Le Particulier)

SERVICE:

» Calculez votre impôt sur le revenu, avec notre simulateur (Le Particulier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant