Nice sort par la petite porte

le
0
Nice sort par la petite porte
Nice sort par la petite porte

Ce jeudi soir, les Niçois sont tombés face à plus fort qu'eux. Les Allemands de Schalke ont fait preuve d'un réalisme froid dans leurs périodes de temps fort. Suffisant pour s'imposer assez tranquillement, et pour éliminer les Aiglons.

FC Schalke 04 2-0 OGC Nice

Buts : Konoplyanka (14e), Aogo (80e) pour Schalke

Quatorzième minute. Sur une des rares incursions niçoises dans ce premier quart d'heure, Younès Belhanda trouve Anastasios Donis à 25 mètres des buts allemands. Le contrôle orienté est parfait pour se remettre sur son pied droit, et la frappe enroulée enchaînée vient se loger tout doucement dans la lucarne opposée. Sublime. En ouvrant le score, les Niçois se facilitent la tâche et iront décrocher le break à l'heure de jeu, par l'intermédiaire d'une reprise de Mathieu Bodmer. Une victoire 2-0 qui permet aux Aiglons de rester dans la course à la qualification... Ça, ça aurait été le scénario idéal dans un monde parallèle où tout réussit aux clubs français. Sauf que l'OGC Nice est éliminé de la course à la qualification. Car à la quatorzième minute, la frappe pure de Donis s'est écrasée sur la barre transversale, et dans l'action qui a suivi, Yehven Konoplyanka est allé profiter d'une énorme faute de main de Yoann Cardinale. De quoi mettre Schalke sur les rails de la victoire. Comme quoi, "tout va très vite dans le football", ce n'est pas juste une phrase toute faite.

#Schalke, #Nice karşısında bu golle 14.dakika da Konoplyanka ile 1-0 öne geçti. pic.twitter.com/Crl6dCLPJ4

— Maç Özetleri TV (@macozethd) 24 novembre 2016

Le poison Konoplyanka


Dès le début du match, Sascha Riehter donne le ton en découpant Rémi Walter pour mettre fin à la première possession niçoise. Ce soir, les Allemands veulent le ballon, et ne laisseront pas les Aiglons jouer à la baballe. Face à un Gym largement remanié (absences de Seri, Sarr, Pléa et

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant