Nice plus fort que les têtes de gondole

le
0

Puisque Paris et Lyon ont trébuché, Monaco et surtout le leader Nice ont décidé de mettre le curseur du championnat à l'extrême Sud-Est. Marseille s'est relancé et Lille fait une drôle de lanterne rouge.

Le principal enseignement de la journée : Nice, c'est du sérieux


C'était entendu : comme la saison passée, le podium allait encore être squatté au printemps prochain par les trois mêmes "gros" de l'actuelle L1. Paris SG tout au-dessus, avec Lyon et Monaco à se battre pour savoir lequel des deux se placera à gauche ou à droite du champion sur la boîte. Il n'y avait a priori aucun outsider capable de se battre pour ces trois places qualificatives pour la Ligue des champions. Sauf que... Sauf qu'après sept journées, le film de la saison a nettement plus de rebondissements dans le scénario qu'attendu. Le PSG trébuche comme jamais il n'avait trébuché depuis l'arrivée des Qataris (ou depuis le titre surprise de Montpellier). Lyon, privé de Lacazette, ne respire pas la sérénité et perd aussi ce week-end en déplacement, qui plus est chez la lanterne rouge lorientaise et malgré le retour en forme de Fekir. Quant à Monaco, il gagne tout de même, mais apparaît fin septembre moins impressionnant que lors des dernières semaines, montrant déjà quelques signes inquiétants de fatigue et des absences dans le jeu, comme ce fut le cas pendant toute la première période samedi soir face à Angers. Du coup, c'est Nice qui en profite pour prendre la première place provisoire de ce championnat palpitant à défaut d'être de haut niveau pour l'instant. Des Azuréens qui peuvent même se permettre d'aller gagner à l'extérieur, tranquillement, sans trop briller, avec juste une action d'Eysseric et Pléa, en se privant au coup d'envoi de quatre de ses habituels titulaires : Balotelli, Belhanda, Seri et Koziello. Assisterait-on à l'émergence d'une sorte de Leicester français ? Méfiance tout de même avec cette comparaison facile, déjà utilisée il n'y a pas si longtemps lorsque c'était Guingamp qui prenait un leadership très provisoire.

L'analyse définitive de la journée : l'OM s'est trouvé un mental (et un duo d'attaque)


L'habitude est tellement à…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant