Nice : pas de poursuite contre le passeur de huit migrants érythréens

le , mis à jour à 14:07
5
Nice : pas de poursuite contre le passeur de huit migrants érythréens
Nice : pas de poursuite contre le passeur de huit migrants érythréens

Illégal ou humanitaire ? Un Niçois de 37 ans a été arrêté le 17 août près de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes) alors qu'il faisait monter dans sa fourgonnette huit migrants érythréens, relaie Nice-Matin. Mais dimanche, le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre a indiqué que l'homme ne ferait l'objet d'aucune poursuite judiciaire. Son acte semble pourtant de l'«aide à l'entrée et à la circulation aux séjours irréguliers», passible de 5 ans de prison et 30 000 euros d'amende. 

 

L'homme avait été interpellé par les policiers italiens en accord avec les autorités françaises puis conduit au commissariat de Menton, situé à la frontière italienne comme Breil-sur-Roya. Ce passeur de migrants a bénéficié de «l'immunité humanitaire», prévue par la loi sous deux conditions : l'acte doit être absolument désintéressé, et avoir une visée humanitaire. L'homme a dit ne toucher aucune rémunération et être motivé uniquement par la situation «indigne» de ces personnes venues d'Italie et qu'il a aidées à entrer en France.

 

 

Soupçonné d'avoir aidé plus de 200 migrants  

 

Huit migrants sans papiers originaires d'Erythrée, dont trois femmes et deux enfants en bas âge, avaient été découverts dans son véhicule. La police a présenté ce Niçois comme un militant No Borders, groupe d'activistes hostiles aux politiques européennes en matière d'immigration, critiqués pour la virulence de certaines de leurs actions. 

 

Selon Nice-Matin citant des sources policières, l'homme aurait déjà effectué «plusieurs dizaines de voyages pour un total de 200 migrants» et affirmé «ne pas vouloir s'arrêter là». «Qu'il ait effectué d'autres voyages, il le reconnaît lui-même, en expliquant faire attention à choisir des personnes qui ont une réelle volonté de demander l'asile en France», a souligné Jean-Michel Prêtre. Le procureur de la République de Nice ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • CHANOMAR il y a 10 mois

    ah ah les comiques bientôt comme la Turquie le jugement des juges et des fonctionnaires serra de demander des comptes

  • kurki il y a 10 mois

    Quand jugera-t-on les juges ?

  • wanda6 il y a 10 mois

    " Plus de 3400 migrants ont été secourus vendredi (29/07) au large des côtes libyennes, ont annoncé les garde-côtes italiens, qui coordonnent les opérations dans cette zone. Jeudi, les garde-côtes avaient déjà annoncé avoir coordonné le secours de 1095 migrants au large de la Libye."

  • gillesk6 il y a 10 mois

    "L'immunité humanitaire" encore un concept pour détourner ouvertement la loi et trahir son pays sans remords.Incroyable pour ce cas précis car il s'agit d'un véritable service de transport qui ne fait qu'encourager toute la chaîne des passeurs à continuer leurs trafics rentables.

  • M940878 il y a 10 mois

    justice de m....