« Nice n'est pas à la hauteur de Favre »

le
0
« Nice n'est pas à la hauteur de Favre »
« Nice n'est pas à la hauteur de Favre »

C'est la sensation de ce début de saison ! Nice, premier de Ligue 1, vient défier le PSG dimanche au Parc des Princes. Jean-Pierre Rivère, 59 ans dont 49 passés à Nice, après une carrière dans l'immobilier qui lui a permis de faire fortune, dirige le club depuis cinq ans. Il explique les clés de la réussite, son mode de fonctionnement personnel et distribue quelques tacles glissés sur le jeu parisien ou Jean-Michel Aulas.

 

Nice premier, êtes-vous surpris ?

JEAN-PIERRE RIVÈRE. Oui mais cette place est anecdotique. Monaco et le PSG sont beaucoup plus armés que nous, avec un banc que nous n'avons pas. Il y a une satisfaction dans la qualité de jeu produite. C'est le travail de plusieurs saisons qui se concrétise. On laboure, on sème et on récolte. On est dans la phase de récolte.

 

Dixième budget de L 1 (42 M€), pas programmé pour devenir champion : un succès dimanche vous imposerait définitivement comme favori. Serait-ce une mauvaise nouvelle ?

On ne se pose pas la question de savoir si on peut finir champion. J'aimerais d'abord qu'on se qualifie à nouveau pour une Coupe d'Europe afin de continuer à progresser. On a bâti ce club il y a quatre ans avec un projet en partant d'une page blanche. On a connu des échecs mais on a eu de la réussite parce que tout ce qu'on avait écrit, on l'a réalisé.

 

Quelle est votre part dans cette réussite ?

Pas plus importante que celle d'un président d'un autre au club. Je travaille dans le foot à mi-temps. Au club, ils ne me voient quasiment jamais. Une fois par semaine et le reste au téléphone. Avec mon fils de 26 ans, je travaille dans l'immobilier pour le plaisir et puis j'ai des petits aussi dont je m'occupe. Le foot est extrêmement chronophage. Si je veux garder du plaisir et de la fraîcheur, il faut que je le vive à mi-temps. Je ne fais quasiment aucun déplacement avec l'équipe. Je ne regarde pas les émissions de foot, je lis de temps en temps « l'Equipe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant