Nice mise sur le maintien pour se rassurer

le
0
Nice mise sur le maintien pour se rassurer
Nice mise sur le maintien pour se rassurer

Auteur d'une saison dernière presque parfaite, Nice s'avance dans son tour préliminaire de Ligue des Champions contre l'Ajax avec un effectif très peu remanié pour le moment. L'assurance d'un résultat dans une période de fort mouvement ?

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes. C'est sûrement ce que se sont dit les dirigeants niçois à l'ouverture du Mercato estival. Auteur d'une saison toute bonnement spectaculaire, l'OGC Nice a réussi à décrocher un billet pour les tours préliminaires de la Ligue des Champions. Jean-Pierre Rivère savait donc que le club devait être prêt et vite. Malgré son exposition nouvelle, le club niçois n'a que très peu bougé dans ce début de Mercato et s'avance face à l'Ajax, sûr de ses forces en présence. Si Favre assure que « le timing n'est pas bon » et qu'il n'a « pas encore trouvé de solution définitive pour notre onze de départ. », l'équipe probable de ce mercredi soir devrait être sensiblement la même que la saison dernière. Seuls Ricardo Pereira, de retour de prêt, Younes Belhanda, dont l'option d'achat n'a pu être levée, et Paul Baysse, en fin de contrat, ont quitté le navire.

Lees-Melou comme seule nouveauté

Ces départs sont déplorables mais les Rouge et Noir les ont remplacés par des joueurs qui faisaient déjà partis de la rotation et ont réussi le tour de force de conserver Mario Balotelli et encore Jean-Michaël Séri (pour le moment). S'il manque d'expérience au niveau européen, le onze concocté par Lucien Favre se connaît comme sa poche et dans ces matchs joués en juillet, l'alchimie collective est un vrai plus. Fidèle à son 4-2-3-1, Favre ne devrait titulariser qu'une seule de ses recrues, Pierre Lees-Melou, dans une Allianz Riviera à guichets fermés. Sur le côté droit, l'ancien Dijonnais ne partagera pas son couloir avec Christophe Jallet. L'international français est dans le groupe mais son nouveau coach a déjà déclaré que l'ancien Lyonnais, malgré son expérience, devait gagner sa place et retrouver une forme optimale. La parole est donc donnée au maintien de Souquet.

Favre est toujours là

L'effectif peu chamboulé dans les grandes lignes, Rivière a signé son plus grand coup du Mercato en réussissant à garder Lucien Favre. Le Suisse a été ardemment courtisé par le Borussisa Dortmund mais le président niçois n'a pas cédé. « L'entraîneur est une pierre angulaire d'un projet, assure-t-il dans L'Equipe. Lucien a été sollicité, comme certains joueurs, car il a eu de très belles performances, ça fait partie du jeu. [...] Pour le garder et poursuivre l'aventure, on a mis nos atouts en avant. Et ça s'est bien passé ». Finalement, les Marsupiaux de Bundesliga se sont tourné vers Peter Bosz, l'entraîneur de... l'Ajax. On peut y voir un clin d'½il du destin puisque les Ajacides ont perdu leur entraîneur en même temps que de nombreux cadres du capitaine, Davy Klaassen en passant par Bertrand Traoré ou encore Jairo Riedewald. Dans une confrontation européenne fin juillet qui arrive souvent trop tôt, ces chamboulements pourraient jouer en faveur des Niçois mais l'Ajax n'a pas dit son dernier mot.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant