Nice-Matin veut éviter le dépôt de bilan

le
0

Le groupe de presse régionale cherche un investisseur prêt à injecter 5 à 10 millions d'euros.

L'avenir du groupe Nice-Matin (Nice-Matin, Var-Matin et 50 % de Corse-Matin) est suspendu à l'arrivée d'un investisseur qui n'arrive pas. Des rumeurs de discussions sur l'entrée au capital du groupe de service à l'environnement Pizzorno ont été balayées lundi par un démenti officiel. D'autres bruits font état de discussions avec David Guiraud, ancien directeur général du Monde et des Échos associé à un consortium d'investisseurs monégasques... Mais rien de très concret. Du coup, la perspective d'un placement en redressement judiciaire refait surface. Samedi, dans une lettre ouverte au personnel, l'intersyndicale s'en inquiétait, estimant que, «sauf coup de théâtre des Hersant (le groupe Hersant Média est propriétaire du groupe Nice-Matin, NDLR), la procédure de redressement judiciaire devrait être lancée dans la semaine»...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant