Nice-Matin : le bras de fer Hersant-Tapie

le
0
La famille Hersant veut déboucler son alliance avec Bernard Tapie sur la propriété du groupe Nice-Matin. Mais l'homme d'affaires ne consent à céder ses parts que sous certaines conditions.

La direction et les organisations syndicales du groupe Nice-Matin (Nice-Matin, Var-Matin) entament ce lundi un round de négociations qui doit aboutir avant le 30 novembre à un accord social collectif sur la restructuration du groupe. Pas moins de quinze réunions sont pro­grammées. Dominique Bernard, le directeur général du groupe dé­tenu par Philippe Hersant et sa famille, a prévenu que l'adoption de ce plan était une «condition à l'entrée au capital de nouveaux ­actionnaires», étant donné les difficultés de trésorerie du groupe Nice-Matin. Une fois finalisé, le plan entraînera en effet d'importants coûts de restructuration liés aux départs de salariés et impliquera une dizaine de millions d'euros d'investissements, dont 5 millions dans l'outil industriel (mode...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant