Nice : Les joueurs craignent un peu le huis clos

le
0
Nice : Les joueurs craignent un peu le huis clos
Nice : Les joueurs craignent un peu le huis clos
Sanctionné par la LFP d'un match à huis clos, l'OGC Nice recevra Guingamp vendredi soir sans ses supporters. Une situation qui inquiète un peu Eric Bauthéac, Romain Genevois encore Kevin Gomis.

Certes, ce n'est pas la première fois que certains Niçois évolueront sans leurs supporters vendredi soir, mais ce n'est pas une situation qui leur plaît. En août 2013, les Aiglons avaient dû recevoir Rennes à huis clos et s'étaient pourtant imposés (2-1). Sanctionné jeudi dernier par la LFP pour « usage de très nombreux engins pyrotechniques au sein de la Tribune Populaire Sud » face à l'OM lors de la 22eme journée de L1, Nice sera encore privé de ses supporters vendredi soir pour la réception de Guingamp. « Contre Rennes, on entendait tout sur le terrain, se souvient sur le site officiel du club azuréen, Eric Bauthéac, l'ailier niçois de 27 ans. Dans un stade vide, c'est plus dur, parce qu'il faut trouver une source de motivation différente. Tu n'as pas un bruit, c'est vraiment une sensation bizarre. Ce sera à nous de rentrer fort dans ce match, sans l'appui de notre public. C''est un avantage pour l'adversaire, car on a vraiment besoin de nos supporters, quand ils nous poussent, on a tendance à se transcender. Il faudra tout de même s'attacher à le faire. »

« Nos supporters seront dans un coin de notre tête »

« Le huis clos est un peu particulier, tu rentres sur le terrain et il n'y a pas de bruit, se rappelle Kevin Gomis, le défenseur central de 26 ans. Concrètement, on s'entend plus, les consignes passent mieux, mais ça ne change pas beaucoup de choses. Sauf que ça ressemble à un amical et que le piège est là. Il faut faire en sorte, dans la préparation et l'approche du match, de se mettre dans les conditions d'une journée de championnat. Alors certes, ça va faire bizarre de voir l'Allianz Riviera vide, mais on va faire avec. On l'a déjà fait au Ray, vendredi on devra le refaire... et on le refera ». Pour Romain Genevois, le défenseur central de 27 ans, cette absence sera même une source de motivation supplémentaire : « Quand on est dans le dur, nos supporters sont un atout considérable, capable de nous pousser, de nous inciter à la révolte. Ils ne seront pas là vendredi, mais on va les avoir dans un coin de notre tête, on va tout donner pour remporter la victoire. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant