Nice : la classe politique exprime son « émotion », le Conseil du culte musulman condamne

le
0
Police officers seal off the area of an attack after a truck drove on to the sidewalk and plowed through a crowd of revelers who'd gathered to watch the fireworks in the French resort city of Nice, southern France, Friday, July 15, 2016. A spokesman for France's Interior Ministry says there are likely to be "several dozen dead" after a truck drove into a crowd of revelers celebrating Bastille Day in the French city of Nice. (AP Photo/Ciaran Fahey)
Police officers seal off the area of an attack after a truck drove on to the sidewalk and plowed through a crowd of revelers who'd gathered to watch the fireworks in the French resort city of Nice, southern France, Friday, July 15, 2016. A spokesman for France's Interior Ministry says there are likely to be "several dozen dead" after a truck drove into a crowd of revelers celebrating Bastille Day in the French city of Nice. (AP Photo/Ciaran Fahey)

Le président François Hollande a exprimé dans la nuit de jeudi 14 juillet à vendredi 15 juillet son « soutien et sa solidarité » aux Niçois, alors que leur ville a été touchée par une attaque jeudi soir.

Le président François Hollande a exprimé dans la nuit de jeudi 14 juillet à vendredi 15 juillet son « soutien et sa solidarité » aux Niçois, alors que leur ville a été touchée par une attaque jeudi soir qui a fait plus de 70 morts. François Hollande s’est entretenu au téléphone avec le maire Les Républicains de Nice, Philippe Pradal, ainsi qu’avec le président LR du conseil régional de PACA, Christian Estrosi, pour leur exprimer « tout son soutien et sa solidarité, ainsi qu’à tous les Niçois ».

Le président du parti Les Républicains, Nicolas Sarkozy, a exprimé sur Twitter son « émotion profonde » et sa « solidarité à l’égard des Niçois » après la mort de plusieurs dizaines de personnes, jeudi soir 14 juillet, dans une attaque contre la foule à l’aide d’un camion, à Nice.

L’ancien premier ministre François Fillon, député LR de Paris et candidat à la primaire de la droite a également réagi : « De nouveau l’horreur ce soir à Nice. Solidarité avec les Niçois lâchement frappés le jour de la fête nationale. »

« Symbole après symbole » De son côté, Anne Hidalgo, la maire PS de Paris, assuré, « au nom des Parisiens, tout notre soutien le plus fraternel au peuple niçois. Nos villes sont unies ». Elle a annoncé que tous les drapeaux seraient en berne vendredi dans la capitale.

« Symbole après symbole, ils essaient de nous abattre. Mais la France restera debout et fière », a tweeté pour sa part son ancienne rivale pour la mairie, candidate à la primaire de la droite, Nathali...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant