Nice l'emporte aux tirs aux buts

le
0
Nice l'emporte aux tirs aux buts
Nice l'emporte aux tirs aux buts

Match de haut de classement à l'Allianz Riviera : de l'intensité, du suspens et des coups de pieds arrêtés. Deux penaltys pour faire tomber le SCO, et des Niçois qui démarrent leur week-end sous de bons auspices (2-1).

OGC Nice 2-1 SCO Angers

Buts : Ben Arfa (80e sp, 84e sp) pour le Gym // Capelle (24e) pour le SCO

Il y a l'esthète et le magicien. Hatem Ben Arfa et Stéphane Moulin. Le premier a longtemps dessiné ses arabesques sans réussite, pendant que le technicien était parti pour museler les lapins niçois. Sauf qu'Hatem sait, enfin, saisir les occasions sans se poser de question. Alors, quand on lui propose deux penaltys dans les dix dernières minutes, il les prend et il les met, et tant pis pour le style. Soit un principe d'efficacité appliqué depuis le début de la saison par les Angevins. Et si ça n'a pas marché ce soir, ça suffit pour rester sur le podium après 21 journées. Juste devant les Niçois.

Capelle pour la timbale


Si les joueurs mettent de l'intensité dès le coup d'envoi, ils n'y ajoutent pas le frisson. Ndoye doit s'essayer à la frappe de 30 mètres pour secouer les défenses : aussitôt prise, aussitôt contrée. Révélateur d'une entame fermée au cours de laquelle les deux équipes tentent de construire leurs actions sans vraiment y parvenir. Résultat, 15 minutes réservées aux milieux de terrain et des gardiens proches de la somnolence. Il faut une belle tête de Capelle, magnifiquement claquée par un Cardinale matinal, pour sortir les équipes de leur torpeur. Nice tente de taquiner la surface des visiteurs, sans succès. Alors, après sa première tête, Capelle revient pour le rappel : Saïss le lance depuis les coulisses du milieu de terrain, Genevois ne peut couper, Capelle a le dernier mot. Contrôle, frappe croisée, ficelle. Imparable, comme le jeu des Angevins tout en simplicité et en efficacité. De l'autre côté, il faut un Ben Arfa aux touches de chat pour chahuter la défense de Stéphane Moulin. Sauf qu'il est interdit d'y rentrer. Rayon interdiction, Ketkeophomphone rend hommage à la victoire des Experts dans l'Euro de handball d'un contrôle de la main en pivot bien exécuté. Et si, à la mi-temps, cela ne fait que 1-0, Billy n'a pas les boules. C'est un avantage mérité pour le SCO.

Ben Arfa une fois, Ben Arfa deux fois


En seconde période, Nice ajoute les intentions à l'intensité. Las, toujours pas de frissons. Mais plutôt foule de cafouillages…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant