Nice-"Il ne peut y avoir de polémique", dit Hollande

le
3
    PARIS, 25 juillet (Reuters) - Si le débat autour d'un 
attentat est légitime, il ne peut y avoir de "polémique ou 
d'affrontement", a déclaré lundi François Hollande sur fond de 
fortes tensions entre le gouvernement et l'opposition de droite 
autour du dispositif de sécurité mis en place le soir de 
l'attentat à Nice.  
    "La vérité, la transparence sont essentiels dans une 
démocratie et c'est la justice qui doit l'établir et personne 
d'autre", a dit le chef de l'Etat lors d'un discours devant des 
militaires de l'opération Sentinelle à Vincennes (Val-de-Marne). 
    "Un débat est toujours légitime quand il se produit une 
attaque, un attentat, il y en a eu à Paris, il y en a eu à Nice, 
et donc nous devons laisser la justice travailler en toute 
indépendance", a-t-il ajouté. "Il ne peut pas y avoir de 
polémique ou d'affrontement".  
    Le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de 
l'Intérieur Bernard Cazeneuve "ont eu raison d'en appeler à la 
dignité, à la responsabilité tout en garantissant la 
transparence", a-t-il dit.  
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • micado il y a 4 mois

    Quel sont les éléments concrets? Elle dit:"Je née dit pas qu'il n'y avait pas de policier, mais je ne les vois pas sur la vidéo...."Comme elle n'a pas vu le camion passer plusieurs fois sur la promenade les jours précédents l'attentat, alors qu'il est interdit aux camions de plus de 3,5t de circuler sur cette voie !!!

  • M1765517 il y a 4 mois

    on n'est pas loin ou il va demander les plein" pouvoir" au nom de l'état d'urgence et cela définitivement ! Ah oui j'oubliais on augmente le budget frontex pour aller chercher + de teneurs de machettes !

  • mlaure13 il y a 4 mois

    Il serait quand même plus qu’étonnant, qu’une fonctionnaire de police se laisse aller à raconter des bobards concernant notre Etat bananier…surtout qu’elle apporte des éléments concrets…Etat bananier = justice bananière, ça coule de source... :-(((