Nice : Germain et trois coéquipiers suspendus pour avoir parié

le
0

Valère Germain a écopé jeudi de deux matchs de suspension (dont un avec sursis) et d’une amende de 1 500 euros pour avoir parié lors de la première partie de la saison 2015-16, ce qui est interdit aux joueurs de L1 et de L2. Trois de ses ex-coéquipiers niçois ont reçu la même sanction.

Le dossier des paris sportifs est tellement sensible qu’il fallait des sanctions exemplaires. Les quatorze joueurs de L1 et de L2 convoqués jeudi devant la Commission de discipline de la LFP pour ne pas avoir respecté leur interdiction de parier, imposée à tous les footballeurs pros en France, sont tous repartis de leur audition avec une suspension. Calvin Mangan, défenseur de Châteauroux, a écopé de la plus lourde, avec deux matchs ferme et trois avec sursis. De son côté, l'attaquant de Monaco Valère Germain a été suspendu pour un match ferme et un autre avec sursis, tout en devant s’acquitter d’une amende de 1 500 euros. Trois de ceux qui étaient ses compères lors de son prêt à Nice cette saison ont subi le même sort (Kévin Gomis, Olivier Boscagli, Alexandre Mendy). La Commission s’est en revanche montrée plus conciliante avec trois autres joueurs de L1 : Cédric Carrasso (Bordeaux), Thomas Touré (Bordeaux), Albert Rafetraniaina (Nice) et Jérémy Pied (Nice), qui a publié un message pour avouer son pari pour une somme de dix euros. Ils ont écopé de trois rencontres de suspension avec sursis.

Six éducateurs sanctionnés

Pierre Gibaud (Sochaux), Vincent Leca Boucher (CA Bastia) et Kevin Dupuis (US Orléans) ont eux été traités à la même enseigne que Germain et consorts, avec seulement une amende moins forte 500 euros. A noter que les éducateurs au sein de clubs professionnels sont aussi touchés par l’interdiction de parier et six d’entre eux ont été sanctionnés jeudi. Les peines vont pour eux du match de suspension de banc de touche à une simple amende de 500 euros, dont 250 avec sursis. Sans sévir trop durement, la LFP a ainsi fait passer le message qu’elle appliquerait une tolérance zéro sur le dossier des paris sportifs.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant