Nice finit par faire craquer Sainté

le
0
Nice finit par faire craquer Sainté
Nice finit par faire craquer Sainté

Dans un match bouffé par l'enjeu, les Stéphanois ont cédé à la pression. Les Niçois, plus sereins, ont su faire preuve de patience pour s'imposer.

OGC Nice 2-0 AS Saint-Etienne

Buts : Germain (86e et 89e)

Monsieur Millot se tient à l'écart, pendant que Claude Puel hurle à son gardien de "fermer sa gueule". Dans un match sous tension, les nerfs des Stéphanois et des Niçois sont en train de craquer. Les remplaçants, les staffs et les joueurs sont en train de s'écharper au beau milieu de la pelouse. Ce qui a déclenché ces échauffourées : un balayage en règle complètement stupide de Franck Tabanou sur Jérémy Pied. Alors forcément, l'arbitre de la rencontre fait pleuvoir les cartons jaunes, maintenant que tout le monde s'est séparé. Et surtout, il met un carton d'une couleur bien plus grave à Franck Tabanou. C'est l'expulsion. Le Stéphanois ne peut s'en prendre qu'à lui-même. Il a condamné son équipe, déjà réduite à dix, qui tenait jusque-là héroïquement le 0-0. A neuf, ce sera désormais impossible de résister aux vagues niçoises. Alors logiquement, Valère Germain va planter son doublé et permettre aux siens de décrocher officiellement l'Europe. Et honnêtement, sur ce match et sur cette saison, on préfère voir l'OGCN à la quatrième place.

L'enjeu trop important


Dès le début du match, les deux équipes mettante de l'intensité, de l'agressivité. Les contacts sont rudes et gâchent le rythme. Les premières victimes auraient pu être les Stéphanois si l'arbitre avait sifflé pénalty sur ce contact dans la surface entre Vélère Germain et Franck Tabanou. Mais finalement, ce sont les Niçois qui sont les premiers pénalisés. En faisant faute sur Valentin Eysseric, Maxime Le Marchand se blesse et est contraint de sortir sur civière dès la dixième minute. Comme prévu, les Niçois mettent le pied sur le ballon et s'installe dans le camp stéphanois. Mais la défense à cinq de Saint-Etienne est imperméable. Pour l'instant, les Aiglons ne parviennent à être dangereux que sur coup de pied arrêté. Sur un coup franc botté par Hatem Ben Arfa, Paul Baysse marque en deux temps, mais le but est refusé pour hors-jeu.

Face au bloc des Verts, les Aiglons commencent à déjouer. Le jeu de passes n'est pas assez fluide. Les hommes de Claude Puel n'osent pas se livrer et semblent trop se méfier des contres stéphanois.…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant