Nice fait sauter Monaco

le
0

Au terme d'un choc intense, Nice a fait exploser Monaco (4-0) pour la première fois de la saison grâce notamment à un doublé de Balotelli et à un super Cardinale. Les Aiglons sont sur le toit de la Ligue 1 et Mario bien au chaud dans les coeurs. Déjà.

OGC Nice 4-0 AS Monaco

Buts : Baysse (17e), Balotelli (30e, 69e) et Pléa (86e) pour Nice

Dans une autre vie, Yoann Cardinale et Mario Balotelli n'auraient jamais dû se rencontrer. Rien ne devait laisser naître une telle amitié, improbable sur le papier et à l'écran. Et pourtant. Pourtant, dès son arrivée à Nice, Balotelli a décidé de prendre sous son aile le jeune gamin de La Ciotat et voilà ce que les opposés peuvent créer : des parades décisives d'un côté, un réalisme retrouvé de l'autre. En désintégrant Monaco ce mercredi soir (4-0), Nice a frappé un grand coup mais a surtout prouvé que sa saison devrait s'écrire avec son nouveau duo, aux extrémités du terrain, ce qui n'empêche pas Mario de venir recadrer Yoann lorsqu'il décide de faire un peu trop le mariole dans sa surface. Le spectacle, les sourires, la révérence et l'Allianz Riviera qui chante. Monaco vient bien de connaître sa première défaite de la saison et Nice de s'emparer du trône de la Ligue 1.

Mario cotillons


Personne ne s'attendait à un tel plateau, pas même les diffuseurs. Ce Nice-Monaco n'avait pas sa place entre les bouchons d'un soir de semaine, à une heure où les after work se battent avec les sorties de garderie. Il se devait d'être plus haut, à la sortie d'un 20 heures et à une heure de grande écoute. Mais bon : il y a plus de vingt jours, au moment de poser les pions sur la grille TV, Mario Balotelli cherchait toujours une nouvelle famille d'accueil et Younès Belhanda n'était alors qu'une rumeur qui ne se dessinait pas forcément à Nice. Monaco, lui, n'avait pas encore retourné le PSG et Tottenham en l'espace de quinze jours et ne posait pas encore ses pieds sur la table au banquet de la Ligue 1. Sauf que la Côte d'Azur avait envie de parler de sommet mercredi soir pour les trois ans de l'Allianz Riviera, que l'Europe y est devenue un sujet de conversation fréquent entre les deux seules équipes toujours invaincues du championnat au coup d'envoi et que tout le monde avait fait reposer ses cadres ce week-end pour qu'il n'y ait plus qu'à se servir. Entre Balotelli, Belhanda et Dante côté Nice, Falcao, Moutinho, Silva et Fabinho à Monaco.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant