Nice et Marseille, les trajectoires opposées

le
0
Nice et Marseille, les trajectoires opposées
Nice et Marseille, les trajectoires opposées

Ce soir, Nice reçoit l'OM pour le compte de la quatrième journée de Ligue 1. Et Nice est favori. Parce que Nice est plus fort que Marseille cette année. Un constat encore improbable il y a quelques années.

Dans la dernière ligne droite du mercato, l'OGC Nice a frappé un grand coup en enrôlant Mario Balotelli et Younès Belhanda, deux joueurs qui ont été ciblés par Marseille à un moment donné. Mais finalement, le rival régional a dû se contenter de Clinton Njie, Rod Fanni et William Vainqueur. Un recrutement moins clinquant, qui semble pourtant satisfaisant au vu des difficultés rencontrées ces derniers mois. " Il y a cinq ans, ça n'existait pas, des Balotelli ou Belhanda qui allaient à Nice plutôt qu'à Marseille. Mais l'OGCN a su se rendre attractif, c'est une équipe qui joue, avec de bons jeunes. C'est parfait pour se relancer. Ben Arfa peut en témoigner. Et au contraire, l'OM est de moins en moins attractif ", constate Frédéric Tatarian, ancien joueur des deux clubs dans les années 90. Et si le rapport de force s'inversait dans le Sud de la France ?

Nice attractif


L'année dernière, l'OGC Nice a terminé quatrième du championnat de France, tandis que Marseille a coulé lentement mais sûrement jusqu'à la treizième place. Deux classements aux antipodes de ceux auxquels on était habitué. Et cette année, pour la première fois depuis très longtemps, à l'entame de la saison, Nice paraît plus fort que l'OM. Les Aiglons semblent mieux armés et pourraient encore une fois terminer devant leur voisin. " À mon époque, quand je jouais à Nice, finir devant Marseille, c'était pratiquement impossible. Aujourd'hui, c'est un objectif totalement accessible puisqu'ils l'ont déjà fait l'année dernière, ça peut donc être un des objectifs secondaires pour les joueurs ", rappelle Tatarian. Au niveau de l'image du club, le changement de tendance se confirme également. Grâce à son bon centre de formation, son football attrayant et sa politique de recrutement audacieuse, Nice se transforme peu à peu en équipe qu'on aime. " Nice a gagné en popularité. L'engouement est là, il y a encore de plus en plus de monde au stade. Et même ceux qui ne sont pas forcément supporters du club apprécient cette équipe. Dans le Sud, il y a de plus en plus de maillots niçois, assure Frédo. Au contraire, à Marseille,…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant